Google victime d’un faux communiqué

  • A
  • A
Google victime d’un faux communiqué
Partagez sur :

Outre-Atlantique, le géant du Web a été la victime d’une intox annonçant une fausse acquisition.

Faux communiqué. Google est au cœur d’une affaire plutôt originale mais surtout gênante. Le groupe américain s’est retrouvé lundi ciblé par un faux communiqué qui annonçait son acquisition d’un fournisseur d’accès à Internet, nommé ICOA. Cette entreprise américaine comte 1.500 hotspots WiFi dans 45 états américains. Ces points d’accès se retrouvent surtout dans les centres commerciaux, aéroports, ou dans les restaurants.

Enquête. C’est un site dédié à la publication de communiqués de presse, PRWeb, qui a divulgué l’information. Celle-ci venait d’ICOA directement, selon le portail : « c’était une intox, nous enquêtons sur son origine », indique à l’AFP George Strouthopoulos, PDG d’ICOA. « ICOA va soumettre ceci aux autorités compétentes », a-t-il ajouté.

Confirmation officieuse. Google n’a pour le moment pas réagi mais aurait confirmé, indirectement, n’avoir en aucun cas acquis la société en question. On prêtait depuis plusieurs mois à l’entreprise californienne la volonté de se lancer en tant que Fournisseur d’Accès à Internet (FAI), mais il semblerait que cette nouvelle casquette ne soit pas encore d’actualité.