Google : Pellerin demande une "équité entre les acteurs"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - La ministre déléguée à l'Economie numérique n'a pas confirmé le redressement fiscal du géant d'Internet.

INTERVIEW E1 - La ministre déléguée à l'Economie numérique Fleur Pellerin, invitée d'Europe 1 jeudi matin, n'a pas souhaité commenter l'information concernant un possible redressement fiscal de Google, évoqué mardi par Le Point. "Je ne peux commenter une procédure fiscale", s'est-elle défendue, laissant cependant entendre qu'il y avait bien une procédure à l'étude concernant Google. Mais la ministre a annoncé vouloir une "équité entre les acteurs" au sujet de l'imposition en France. 

"C'est vrai que cette situation crée des distorsions de concurrence entre ces acteurs qui n'ont pas la même réglementation. Oui, il y a un vrai problème, tout le monde n'est pas sur le même terrain de jeu. Certains ont un ballon plus facile à manier que d'autres", a regretté Fleur Pellerin. "Nous sommes en discussion avec l'Europe depuis plus d'un an afin que les géants d'Internet soient soumis à un régime équitable", a-t-elle ajouté.

"Que des petites start-up puissent se projeter à l'international". L'objectif de Fleur Pellerin est désormais centré sur l'innovation : "Ma priorité, c'est de faire en sorte que l'innovation soit possible en Europe. Qu'on ait des petites start-up qui puissent grossir, grandir, se développer, se projeter à l'international. Et aujourd'hui, elles sont moins dans la capacité de le faire que si elles étaient dans des relations de concurrence plus équitables par rapport aux grandes entreprises".

Dès 2011, l’administration française avait pointé du doigt le fait que Google faisait transiter ses bénéfices par l’Irlande, là où les impôts sont beaucoup plus bas. Ainsi, alors que le chiffre d’affaires estimé de l'entreprise en France en 2011 était de plus d’un milliard d’euros, elle n’en avait déclaré que 138 millions. Elle n'avait donc eu à payer qu'environ cinq millions d’euros d'impôts dans l’Hexagone.

>> VIDÉO - Retrouver l'intégrale de l'interview en cliquant ici

sur le même sujet, sujet,

IMPÔTS - Redressement fiscal d'un milliard d'euros pour Google ?

VOYAGE - Aux États-Unis, Hollande va draguer les patrons

NSA - Pourquoi les géants d'Internet "balancent"

SMARTPHONES - Google cède les smartphones Motorola à Lenovo