Google+, Facebook, Twitter : les bons réflexes pour se protéger

  • A
  • A
Google+, Facebook, Twitter : les bons réflexes pour se protéger
@ REUTERS
Partagez sur :

DONNÉES PERSONNELLES - Les réseaux sociaux font tout pour vous perdre avec leurs conditions d'utilisation ? Europe1.fr vous donne la bonne configuration.

L'UFC-Que Choisir a porté plainte, mardi, contre Google+, Twitter et Facebook pour des clauses qu'elle juge "abusives", "illicites" et qui garnissent les contrats d'utilisation des réseaux sociaux. Pour s'y retrouver dans ces dizaines de pages souvent écrites en minuscules caractères, Europe1.fr a fouillé les paramètres de confidentialité de ces trois sites. On vous indique la marche à suivre pour protéger vos données en ligne.

>> Facebook : organisez vos listes.

1er cas de figure : pour bien gérer ses publications sur Facebook, l'essentiel est de bien paramétrer ses listes d'amis. Dans la section "Amis" des paramètres de confidentialité, cliquez sur "Plus". Là, apparaissent alors des groupes d'amis par défaut. Mais il est possible de créer ses propres listes d'amis. Pour cela, cliquez sur "Créer une liste", attribuez-lui un nom et choisissez les amis à y inclure. Par exemple, on peut créer une liste réunissant ses collègues de bureaux, une autre pour son club de pêche à la mouche ou encore une avec les membres de sa famille. Il s'agit ensuite de choisir l'audience de vos publications : pour tous (Public), pour vos amis uniquement ou pour des membres d'une liste personnalisée.

2ème cas de figure : Facebook permet également à vos "amis" de vous identifier dans certaines photos ou dans certaines publications. Pour être certain de bien contrôler qui a le droit de publier dans votre journal, cliquez dans "Journal et identification", puis dans la dernière section de cette page. Vous pouvez alors choisir de valider tout contenu vous concernant avant sa publication sur Facebook et les personnes qui peuvent consulter ces statuts ou photos où vous apparaissez.

3ème cas de figure : dernier paramètre à prendre en compte : afin d'éviter que votre profil n'apparaisse dans les résultats de recherche de Google, cliquez "Paramètres" puis "Confidentialité" de votre compte. Il suffit alors de sélectionner "Non" au niveau de l'option située tout en bas de la page.

26.03 930x400 Google+

© Capture d'écran

>> Google+, ne vous faites pas encercler par n'importe qui.

1er cas de figure : Sur Google+, les amis sont répartis par groupes appelés "Cercles", l'équivalent des listes d'amis de Facebook. Tout le monde peut vous ajouter à ces cercles et réciproquement. Dans la configuration de votre profil, il est possible de définir qui pourra voir les informations qui s'y trouvent. Vous pouvez, via les paramètres, cliquer sur la case "Qui peut laisser un commentaire sur vos posts publics" et personnaliser cette règle : uniquement le "cercle" professionnel, seulement les amis ou la famille, etc. Pour "Hangout", la messagerie instantanée de Google+, il vous faut choisir les personnes qui peuvent entrer en contact directement avec vous. Côté photo, il est possible d'être alerté par e-mail à chaque fois que quelqu'un mentionne votre présence sur un cliché. Cela se passe dans la section "Type de notifications", il faut cocher toutes les cases de la section "Photos" au niveau de la colonne "E-mail".

26.03 930x400 Google+

© Capture d'écran

2ème cas de figure : Vous ne voulez pas que Google se serve de votre image pour faire de la publicité ? Cliquez sur "Modifier" à côté de l'onglet "Recommandation partagée". Tout en bas de la page qui s'affiche, décocher la petite case dont le titre commence par "En fonction de mon activité".

3ème cas de figure : il est possible de désactiver la géolocalisation pour éviter que Google ne repère votre position à chaque publication sur son réseau social. Pour cela, il faut décocher la case "Activer le partage de position" tout en bas de la page des paramètres de Google+.

>> Twitter, vos tweets ne vous appartiennent pas.

1er cas de figure : il est possible de sécuriser toutes ses publications en passant en mode "privé". Allez dans les "Paramètres" puis cliquez sur le menu "Sécurité et confidentialité". Cochez la case "Protéger mes Tweets" et seuls ceux que vous approuvez recevront vos messages sur Twitter. Attention cependant, vos tweets précédents resteront consultables.

2ème cas de figure : par défaut, l'option de géolocalisation est désactivée de Twitter. Mais si vous considérez qu'un de vos tweets mérite d'afficher votre position, il faut cocher la case "Ajouter une localisation à mes tweets" dans la même section que "Sécurité et confidentialité ".

26.03 930x400 Google+

© Capture d'écran

3ème cas de figure : renforcer la sécurité de son profil, même public, est indispensable. Pour être sûr que personne n'utilise votre compte Twitter à votre place, vous pouvez sécuriser votre mot de passe en cochant "Exiger des informations personnelles pour le réinitialiser". Ainsi, au moment de changer votre code Twitter, il vous sera demandé votre adresse e-mail ou votre numéro de téléphone, à condition bien sûr que vous ayez renseigné ces champs au préalable. Il est même possible d'ajouter un niveau de sécurisation en demandant un code de vérification à chaque connexion. Mais cela implique que vous partagiez votre numéro de portable avec Twitter.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

PLAINTE - Données personnelles : Twitter, Facebook et Google poursuivis en justice

CONFIDENTIALITÉ - Twitter, Facebook : ces conditions d'utilisation que vous feriez mieux de lire

INTERNATIONAL - Données personnelles : pourquoi l'UFC s’attaque aux géants du web

MALIN - Comment les Turcs contournent l’interdiction de Twitter