"Bomb Gaza" : Google chasse les jeux adaptant le conflit israélo-palestinien

  • A
  • A
"Bomb Gaza" : Google chasse les jeux adaptant le conflit israélo-palestinien
@ Capture d'écran Google Play
Partagez sur :

JEUX VIDÉO - Le moteur de recherche a supprimé un jeu nommé “Bomb Gaza” de sa boutique d’applications pour smartphones Android. D’autres font polémique.

L’INFO. Depuis plusieurs jours, le conflit israelo-palestinien “sévit” également sur smartphones. Google a en effet retiré de sa boutique en ligne, lundi 4 août, l’application “Bomb Gaza”, un jeu pour smartphones Android qui consistait à “larguer des bombes” sur la bande de Gaza tout en “évitant de tuer les civils”. Deux autres jeux reprenant ce même thème restent cependant disponibles au téléchargement.

>> LIRE AUSSI - Le point sur la situation à Gaza

Des applications “qui enfreignent (la) politique” de Google. Google a expliqué la suppression de ce jeu par une incompatibilité de son contenu avec sa politique maison : “Nous retirons de Google Play les applications qui enfreignent notre politique”, a confirmé un porte-parole du géant américain, sans autre précision. Les conditions générales de la plateforme de téléchargements du géant américain interdisent tout contenu incitant à la haine ou à la violence et les utilisateurs sont invités à signaler un contenu abusif. Voici une courte vidéo qui montre le jeu en question :



Deux jeux toujours disponibles. Deux autres titres, également disponibles au téléchargement sur Android, restaient accessibles lundi 4 août : “Gaza Assault : Code Red” et “Whack the Hamas” reprennent le même principe, c’est à dire tuer des membres du Hamas dans les tunnels et bombarder Gaza tout en évitant les pertes civils. Des jeux qui n’ont pas manqué de faire réagir Chris Doyle, directeur du Conseil des relations Arabo-Britannique interrogé par The Telegraph. “Ces jeux glorifient l’horreur et la violence du bombardement à Gaza, la banalisation pour une jeune génération d’un terrible conflit qui a tué des milliers de personnes et a détruit la vie de centaine de milliers d’autres. Cela soulève d’importantes questions sur les normes éthiques de Google si tant est que ces jeux restent hébergés sur leurs plateformes”, a commenté le diplomate. De son côté, Google n’a pas encore réagi à ces propos.

>> LIRE AUSSI - Gaza : "les chrétiens nous traitent d'égal à égal"