Free Mobile crée (aussi) de l'emploi

  • A
  • A
Free Mobile crée (aussi) de l'emploi
Free Mobile ne fait pas que baisser les factures des Français : il créerait également des emplois.@ MAXPPP
Partagez sur :

D'après une étude, ce sont entre 16.000 et 30.000 emplois qui seraient créés par l'opérateur.

Depuis plusieurs mois, les opérateurs téléphoniques "historiques" (SFR, Orange et Bouygues Telecom) pointent Free Mobile du doigt, accusant le nouveau venu opérateur de plomber les emplois de la téléphonie mobile en France. La politique de forfaits à prix cassés de l'entreprise de Xavier Niel aurait poussé ses concurrents à revoir leurs tarifs à la baisse, obligeant ces entreprises à diminuer les effectifs dans l'Hexagone. Le nouvel opérateur a donc décidé de commander une étude, auprès de deux économistes. Le sujet exact de cette étude : "l'impact macroéconomique de l'attribution de la quatrième licence mobile".

Premier effet : 16.000 emplois créés

Les premiers enseignements penchent en faveur de Free mobile : "L'idée que la concurrence détruit des emplois n'est pas très naturelle en théorie économique", affirme David Thesmar, professeur à HEC et membre du Conseil d'analyse économique, au quotidien Les Echos. Pour lui, dès cette année, l'arrivée de ce nouvel acteur low-cost a offert du pouvoir d'achat aux consommateurs, ce qui se traduit par des embauches. Deux hypothèses sont à envisager : selon une estimation basse, 16.000 nouveaux postes pourraient rapidement être créés.

Deuxième effet : 30.000 emplois créés

À long terme, la concurrence entraîne ce que les économistes appellent un "choc d'offre" améliorant la productivité des différents acteurs et permettant de faire travailler davantage de monde. Conséquence directe : 30.000 postes créés au total. En conclusion, David Thesmar l'affirme haut et fort : Free Mobile est un "stimulant, non un handicap pour l'investissement".

Un chiffre : 7 euros

Rappelons que d'après l'association 60 millions de consommateurs, l'arrivée de Free Mobile a entraîné une augmentation de 7 euros, en moyenne, de pouvoir d'achat par mois et par ménage.

À LIRE AUSSI : Free Mobile : 4,4 millions d'abonnés et après ?