Films, séries : le streaming bientôt introuvable sur Google ?

  • A
  • A
Films, séries : le streaming bientôt introuvable sur Google ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

À L’ABORDAGE - Le moteur de recherche a modifié son algorithme pour pénaliser les pages proposant des contenus illégaux.

Google chasse les contenus piratés. Le moteur de recherche ne veut pas servir de caution aux sites de partages de contenus piratés : Google a annoncé lundi, via un billet sur son blog officiel, avoir changé son algorithme de recherche. L’objectif ? Déclasser les sites qui relaient des liens de téléchargement ou de streaming illégaux dans ses résultats de recherche. De nouvelles règles de recherche mises en place aux États-Unis mais qui devraient s’appliquer dans les jours à venir en France.

>> LIRE AUSSI - Comment un pirate a “braqué” Dropbox

“Télécharger”, “regarder” ou encore “gratuit” traqués. Dans son billet, Google explique que certains mots-clés sont désormais surveillés avec attention par son algorithme. Ainsi, les termes “download” (télécharger en Anglais), “free” (gratuit) ou encore “watch” (regarder) font partie d’une liste de mots repérés par le géant américain. Lorsque l’on tape par exemple “Watch Star Trek into darkness” (qui se traduit par Regarder Star Trek Into Darkness), Google va d’abord afficher des liens vers des services légaux, de téléchargement ou de streaming (Amazon, Netflix ou encore Google Play).

Pourquoi Google joue aux gendarmes en ligne ? Professionnels de l’industrie de la musique et du cinéma envoient régulièrement des liens à Google pour dénoncer des pages pointant vers des contenus piratés. Le géant assure avoir modifié son algorithme pour répondre aux nombreuses demandes des ayants droits américains. En 2012 déjà, Apple avait mis en place des pénalités similaires pour les portails dits “pirates”. Une mise à jour de son dispositif qui s’annonce donc plus vigoureuse et qui intègre également la suppression de davantage de termes pour l’auto-complétion.

Les majors du cinéma se félicitent. Dans une interview accordée au magazine Variety, un porte-parole de la puissante association des majors du cinéma américain s’est félicité de cette initiative : “Tout le monde doit contribuer à juguler les conduites illégales en ligne”, a expliqué le représentant du 7ème art. “Nous sommes heureux de voir Google reconnaître qu’il facilite l’accès à des contenus volés par le biais de son service de recherche. Nous examinerons les résultats des changements dans l’algorithme de Google pour voir s’ils réduisent l’apparition de contenus volés et des sites qui en tirent profit dans les résultats de recherche”, a prévenu le porte-parole.

>> LIRE AUSSI - Photos de stars piratées : Apple nie toute faille

Et en France, c’est pour bientôt ? Dans son communiqué, Google explique qu’il a débuté lundi le déploiement de son nouvel algorithme ce même jour aux États-Unis, puis le rendra disponible dans le monde entier, sans spécifier à quelle date les contenus visés seront déréférencés. Mais lundi, lorsqu’on tapait “Regarder Transformers 4” par exemple, les premiers résultats permettaient de regarder facilement et gratuitement, en streaming, le blockbuster américain. Sans aucune mention pour les services légaux de VOD ou de streaming payant.