FIFA 15 : simple mise à jour ou vrai nouveau jeu ?

  • A
  • A
FIFA 15 : simple mise à jour ou vrai nouveau jeu ?
Partagez sur :

ON A TESTÉ - La dernière version du célèbre jeu de foot est disponible sur toutes les consoles. Quoi de neuf sur les terrains verts ?

JOUERA OU JOUERA PAS ? C’est le jour de l’année qu’attendent tous les amateurs de jeux de foot : alors que la démo a déjà été téléchargée par 5,5 millions de fans, c’est cette fois la version complète de FIFA 15 qui est disponible jeudi. Le célèbre jeu de foot s’offre donc une version revue et corrigée et assure avoir fait le plein de nouveautés. Europe 1 a voulu en avoir le coeur net.



On prend les mêmes… Ne tournons pas autour du pot : FIFA 15 est très fortement inspiré de la version 14 et les joueurs actuels ne seront aucunement déstabilisés au moment de lancer cette nouvelle mouture pour la première fois. Certes les menus ont légèrement évolué, la modélisation des joueurs a été améliorée (notamment les visages, toujours plus réalistes), mais pas de quoi parler de révolution. Pour ce qui est des modes de jeux, là encore pas de nouveauté majeure : on retrouve les classiques matches amicaux, les affrontements en ligne, tandis que le mode “compétitions” fait son retour. À noter également que 26 nouveaux jeux techniques ont été ajoutés au mode d’entraînement (dribbles, tirs, passes ou défense). On regrette l’absence, une nouvelle fois, de nombreuses équipes internationales (Chine ou Bosnie), dont certaines étaient pourtant présentes à la dernière Coupe du monde au Brésil (Algérie ou Japon).

...et on recommence (avec plaisir). Inutile de jouer les vieux briscards outragés : FIFA 15 est un excellent jeu de football, vraisemblablement ce qui se fait de mieux en termes de simulation de sport à l’heure actuelle. Le plaisir de jeu est intact, d’autant que les développeurs d’EA Sports ont amélioré le contrôle du porteur du ballon : plus précis, plus rapide dans ses contrôles et capable d’une meilleure conservation du cuir. Mais sur le terrain virtuel, tous les changements annoncés ne sont pas perceptibles de façon flagrante. On peut encore, assez facilement, léser la défense adversaire avec une balle piquée, pour que l’attaquant se retrouve seul face au gardien. Les transversales semblent toujours aussi faciles à exécuter (pas très réaliste…) et les interceptions restent toujours aussi rares.

Les cheveux de David Luiz. Parmi les points que les créateurs de FIFA ont amélioré, l’esthétique du jeu figure en première position. On a évoqué les visages des joueurs mais Electronic Arts a également oeuvré à certains détails du jeu qui le rendent encore plus proche de la réalité. On a ainsi pu constater, juste avant de marquer un coup-franc, le vent faisant bouger les cheveux de David Luiz (PSG), la foule se lever juste avant un tir ou les fameux chants des supporters venus des tribunes les plus célèbres d’Europe (Dortmund, Liverpool ou encore Naples). La pelouse devrait également montrer des traces d’usure au fur et à mesure que le chrono avance pendant un match et les joueurs vont d’avantage exprimer leur humeur lors des moments importants.

> EN BREF : FIFA 15, l’édition de trop ? S’il fallait résumer, FIFA 15 est un excellent jeu de foot, riche en menus et en équipes (particulièrement du côté des clubs) mais ceux qui attendaient une toute nouvelle mouture, pleine de nouveautés, n’en auront pas pour leurs 70 euros dépensés. D’autant que cette année, son concurrent PES 15 (dont la démo est disponible depuis mercredi), attendu pour le mois d’octobre, s’annonce prometteur, après plusieurs années de disette. L’année de trop pour FIFA 15 ?