Jeux vidéo : FIFA, 10 ans d'évolution en GIFs

  • A
  • A
Jeux vidéo : FIFA, 10 ans d'évolution en GIFs
Partagez sur :

EN IMAGES - Le célèbre jeu de foot sort son édition 2014 (FIFA 15) et affirme, comme toujours, se rapprocher un peu plus du réalisme des vrais terrains. La preuve en images.

L'INFO. Chaque année depuis 1993, l'éditeur Electronics Arts commercialise une nouvelle version de FIFA, son jeu de football vendu à des millions d'exemplaires. Et chaque année, les créateurs de la franchise assurent s'être rapprochés, un peu plus, du vrai football. Avec l'arrivée de la dernière génération de consoles (Xbox One et PS4) fin 2013, la modélisation des joueurs n'a jamais été aussi précise. Alors que FIFA 15 a été lancée jeudi, Europe 1 revient, en GIFs, sur l'évolution de ces 10 dernières années de jeu de foot...

>> LIRE AUSSI - FIFA 15 : simple mise à jour ou vrai nouveau jeu ?

Les jaquettes. Elles sont attendues chaque année, pour savoir quel(s) joueur(s) figureront sur le devant de la scène. De Thierry Henry en 2004 à Eden Hazard en 2014, on retrouve, finalement, souvent les mêmes joueurs (Benzema, Ronaldinho, Messi) et quelques surprises (Hoarau, Del Piero ou Mexès).

Les coups de pied arrêtés. Souvent décisifs, presque toujours enrageants pour les joueurs, les coups de pieds arrêtés sont une phase de jeu délicate de FIFA depuis toujours. On se souvient notamment des coups francs de Ronaldinho trop faciles en 2006 ou encore des frappes surpuissantes de Zlatan depuis 2013.

Les duels. C'est vraisemblablement la partie du jeu sur lequel FIFA a le plus évolué. Les "un contre un" sont de plus en plus féroces d'années en années et désormais, il ne suffit plus de choisir un grand gabarit pour se faire un chemin à travers les défenses : la technique a pris le dessus.

Les visages. Lorsqu'on regarde dans le rétro, outre l'incroyable déformation des silhouettes des joueurs en 2004, on constate qu'il n'était pas facile de reconnaître un joueur sur le terrain, simplement à l'aide de son visage. Désormais, sur les ralentis, on se surprend à guetter le moindre défaut, les ombres en mouvement et même, dans FIFA 15, les cheveux frisés de David Luiz (PSG) qui bougent naturellement.