Facebook va-t-il vous présenter les actualités ?

  • A
  • A
Facebook va-t-il vous présenter les actualités ?
Facebook pourrait bientôt proposer, via son site, un service pour suivre l'actualité de plusieurs sites sur une seule page.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le réseau social pourrait proposer un service pour consulter les dernières actualités directement sur son site.

L'INFO. Facebook a envoyé à la presse un carton d'invitation pour une conférence de présentation qui aura lieu jeudi 20 juin. Selon le développeur spécialisé américain Tom Waddington, le réseau social s'apprêterait à annoncer le lancement d'un lecteur de flux RSS, c'est à dire un service pour suivre les actualités de nombreux sites sur une seule et même page.

>> À LIRE : Cinq alternatives à Google Reader

C'est quoi un lecteur de flux RSS ? RSS signifie "Really Simple Syndication" en anglais et c'est un format permettant d'afficher des articles de plusieurs sites d'actualités sous la forme de listes et sur une seule page. Les flux RSS peuvent être triés par thèmes et il existe de nombreux outils (sur Internet ou sur mobiles) appelés agrégateurs qui compilent ces flux, à l'image de Netvibes ou de Google Reader.

Un outil pour l'heure du café ? Le développeur américain Tom Waddington a trouvé, d'après un article posté vendredi 14 juin sur son blog, des traces de codes informatiques sur le site de Facebook. Dans son message d'annonce, Facebook indique simplement qu'une "petite équipe a travaillé sur une grande idée". Sur le carton, il est également indiqué "Rejoignez-nous pour un café et découvrez un nouveau produit". La lecture des flux RSS est une pratique généralement effectuée le matin, avant de commencer une journée, au moment de boire son café par exemple. Ce qui confirmerait l'hypothèse de Tom Waddington.

17.06 930x300 Facebook RSS

Occuper la place laissée par Google. Le 1er juillet prochain, le plus célèbre lecteur RSS, Google Reader, sera fermé. Une annonce qui date du 14 mars 2013 et qui avait surpris ses utilisateurs. Une pétition en ligne sur le site Change.org avait même recueilli plus de 153.000 signatures en quelques semaines. Mais le géant de Mountain View n'a pas changé de cap et Facebook compte sur la fermeture de cet outil pour attirer de nouveaux utilisateurs.

>> À LIRE AUSSI : Facebook se met (enfin) aux #hashtags