Facebook penche-t-il pour Android ?

  • A
  • A
Facebook penche-t-il pour Android ?
les affiches placardées en interne : un attaque contre Apple ?@ TechCrunch
Partagez sur :

Des affiches au sein des locaux du réseau social mettent en avant Android. Au détriment d'Apple ?

Le contexte. Apple et Google se livrent une guerre sans merci dans le secteur des téléphones mobiles. Le marché est juteux et c'est le géant du Web qui le domine, depuis peu, grâce à son système d'exploitation Android. Mais les employés les plus "geeks" de Facebook restent accrochés à leur iPhone. Disponible sur les deux plateformes, Facebook a lancé de son côté une campagne d'affichage en interne mettant en avant Android. Avec le slogan "Switch Today" (Changez aujourd'hui), le réseau social laisse penser qu'il penche en faveur de Google.

Petit "coup de pouce". La réalité est moins manichéenne : Facebook n'incite pas ses employés à délaisser les autres systèmes d'exploitation mobiles mais souhaiterait que les développeurs travaillent davantage sur l'application Android. Les retours sur iOS sont en effet nombreux, supérieurs à ceux pour l'interface Made in Google. Ce qui a poussé Facebook à mettre en avant le groupe de travail en charge de l'amélioration du développement de son application Android.

Un marché juteux. Il y a bien sûr une réalité économique derrière ces quelques affiches : Facebook est plus consulté depuis un terminal mobile que depuis un ordinateur. De surcroît, Android a pris le dessus sur les appareils Apple et s'adresse donc à davantage de monde avec son application pour les terminaux sous Android.

Toutes les plateformes "testées". L'antenne française de Facebook a expliqué à Europe1.fr que "toutes les plateformes étaient testées" par tous les employés : ceux-ci peuvent choisir, à leur arrivée, le système d'exploitation de leur ordinateur mais aussi celui de leur smartphone professionnel. Une seule obligation : donner leur retour sur les différents produits Facebook disponibles sur leurs outils de travail.

À lire aussi : Quand les géants du Web préfèrent l'Irlande