Facebook Home, déjà un flop

  • A
  • A
Facebook Home, déjà un flop
Malgré une promesse de départ intéressante, l'interface Facebook Home ne convainc pas. Pire, les différents partenaires délaissent l'application pour les smartphones Android.@ Europe1.fr
Partagez sur :

Disponible depuis bientôt trois mois, l'interface mobile du réseau social multiplie les revers.

L'INFO. Malgré une idée originale - proposer une interface faisant la part belle au réseau social - Facebook Home peine à convaincre. Le nombre de téléchargements, presque trois mois après sa sortie, est plus que faible, les ventes du Facebook Phone (HTC First) sont décevantes et Samsung a refusé d'y consacrer un terminal. Décryptage.

>> C'est quoi déjà Facebook Home ? Une interface à télécharger gratuitement sur son smartphone Android (4 terminaux sont pour l'instant compatibles), une sorte de menu qui "habille" le téléphone, depuis l'écran d'accueil jusque dans les applications sans oublier les notifications. L'objectif est limpide : accéder à Facebook n'importe quand. Pour en savoir plus, retrouvez notre test complet.

Des téléchargements peu encourageants. C'est Facebook lui-même qui a communiqué, au début du mois de mai, sur les chiffres de téléchargement de Facebook Home : 1 million en un mois. Un chiffre faible au regard du nombre d'utilisateurs que compte le plus grand réseau social du monde : un milliard au dernier recensement, qui date d'octobre 2012. Le site de Mark Zuckerberg a tenté de se justifier en arguant du peu de terminaux compatibles avec Facebook Home, promettant de nouveaux smartphones Android permettant de faire fonctionner l'interface sous peu.

Le HTC First bradé. Lancé dans un premier temps sur le marché américain par l'opérateur AT&T, le smartphone "optimisé" pour Facebook Home ne s'est écoulé qu'à 15.000 exemplaires depuis son lancement. Résultat : de 99 dollars (environ 75 euros), le Facebook Phone est désormais vendu à 0,99 dollars en échange d'un engagement de 24 mois outre-Atlantique.

Samsung, le coup de grâce ? Le coup fatidique a probablement été porté par le numéro un mondial de la téléphonie mobile. Samsung, qui a un temps envisagé de commercialiser son propre Facebook Phone, aurait finalement abandonné l'idée, d'après le site spécialisé DigiTimes. Ce qui aurait, du même coup, refroidit Sony, Lenovo, ZTE ou encore Huawei, autant de marques qui réfléchissaient également à la commercialisation d'un Facebook Phone.

Et en France ? Orange faisait partie des partenaires exclusifs européens présentés lors du lancement du Facebook Home. L'opérateur historique avait annoncé vouloir commercialiser le HTC First cet été. Mais joint par Europe1.fr, Orange a annoncé que la commercialisation de ce smartphone était "repoussée" à une date non déterminée, devant "le peu de succès aux États-Unis". En attendant, ceux qui veulent découvrir Facebook Home peuvent le télécharger à cette adresse.

>> À LIRE : TEST EXPRESS - Êtes-vous Facebook Home compatible ?