États-Unis : pourquoi Apple repasse devant Android ?
© MAXPPP

ANALYSE - La guerre des smartphones vient de rebasculer en faveur de l'iPhone. Surprenant ?

Le contexte. Après avoir été précurseur sur le marché des smartphones, Apple est désormais distancé sur le plan mondial : Android, le système d'exploitation mobile de Google, domine grâce à une multitude d'appareils proposés par de nombreuses marques (Samsung, HTC, Motorola, LG, Sony, etc.). Le très juteux marché américain était également dominé par Android sur la première partie de l'année, en termes de parts de marché. Mais le troisième trimestre montre qu'Apple a vendu plus de smartphones que son concurrent Google.

Un décalage. Ce retournement de situation n'a rien de surprenant. Les deux entreprises américaines s'appuient en effet sur deux produits phares : le Samsung Galaxy S3, sorti en mai dernier, et l'iPhone 5, commercialisé depuis le mois de septembre. Le S3 s'est plus vendu que l'iPhone 4S (modèle datant de 2011) mais l'arrivée du dernier iPhone a changé la donne. D'après le cabinet d'études Kantar WorldPanel, l'iPhone a représenté 48,1% des ventes de smartphones aux États-Unis sur le troisième trimestre, contre 46,7% pour tous les autres modèles réunis.

À LIRE AUSSI : Le Samsung Galaxy S3 dépasse l'iPhone 4S

Des chiffres "logiques". Le S3 est un succès d'envergure incontestable. Mais les Américains restent fidèles à la marque maison que représente Apple : ainsi, 62% des acheteurs d'iPhone 5 possédaient déjà un modèle précédent. Autre point important, 9 smartphones sur 10 sont vendus aux États-Unis avec un abonnement de deux ans. Comme le cycle de sortie des iPhone se renouvelle à la même période chaque année depuis deux ans (entre septembre et octobre), cela pousse les utilisateurs à rester sur iPhone.

Le contraste européen. La domination d'Apple n'est pas aussi présente en Europe : Android est en tête des systèmes d'exploitation mobile (63,9% des smartphones vendus au troisième trimestre) dans les cinq principaux pays (Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Espagne). Enfin, avec l'arrivée de Free Mobile, l'achat d'un smartphone est de plus en plus dissocié de la souscription d'un abonnement. Les utilisateurs se tournent alors vers des modèles Android, souvent moins chers.

À LIRE AUSSI : Nexus 4 : la nouvelle bombe de Google