Et si Google concurrençait Uber ?

  • A
  • A
Et si Google concurrençait Uber ?
Partagez sur :

À VOTRE SERVICE - La firme américaine travaillerait sur un service de véhicules de tourisme avec chauffeur. Pour l'adapter à ses voitures autonomes ?

Google continue de prospecter dans le secteur des voitures. Après avoir conçu des véhicules dotés d'un système pour cartographier facilement les routes et le projet de voiture autonome Google Car, le géant américain plancherait sur un service de voitures de tourisme avec chauffeur, à l'image de ce que propose Uber. Une société dans laquelle Google a pourtant investi plusieurs millions.

Uber, une société valorisée 41 milliards. La société Uber, lancée en Californie en 2009, propose une application pour smartphone permettant de commander une voiture avec chauffeur près de chez soi. Un service concurrent des taxis traditionnels mais visant une clientèle plutôt haut de gamme. Désormais présente dans 200 villes et 54 pays, Uber est valorisée à 41 milliards de dollars soit environ 36 milliards d'euros. Elle est bien connue en France, où son implantation ne s'est pas fait sans heurts.

>> LIRE AUSSI - Nouvelle victoire pour les VTC face aux taxis

Google a investi 258 millions dans Uber. Les deux sociétés californiennes se connaissent bien, puisque le géant du Web a investi la bagatelle de 258 millions de dollars (227 millions d'euros) dans Uber en 2013, via son fond de capital-risque Google Venture. David Drummond, un dirigeant de Google, siège même au conseil d'administration du service.

Adapter Uber aux voitures autonomes ? L'un des projets les plus importants de Google consiste à développer la voiture autonome du futur, la fameuse Google Car. Les prototypes, à l'essai depuis plusieurs mois outre-Atlantique, pourraient faire leur apparition sur les routes d'ici deux à cinq ans. En adaptant le service de véhicules de tourismes aux voitures autonomes, comme le suggère Bloomberg, Google pourrait baisser le prix des courses en se privant de chauffeur. Un concept déjà évoqué par Travis Kalanick, fondateur d'Uber, qui avait cependant estimé qu'un tel projet ne pourrait pas voir le jour avant "plusieurs dizaines d'années". Entre Uber et Google, la course est désormais lancée.