Envoyer de l'argent via Facebook Messenger, c'est pour bientôt

  • A
  • A
Envoyer de l'argent via Facebook Messenger, c'est pour bientôt
Partagez sur :

MONEY MONEY - L'application va permettre d'échanger gratuitement des sommes d'argent entre "amis", à la manière de PayPal.

Pouvoir envoyer de l'argent à ses amis depuis son smartphone, ce n'est pas vraiment nouveau. Mais cette fonctionnalité va bientôt être déployée sur Facebook Messenger, l'application de discussion instantanée du réseau social. Les États-Unis vont pouvoir en bénéficier en premier, gratuitement sur iOS (iPhone et iPad) et Android, avant un éventuel déploiement dans d'autres pays. Mais de nombreuses questions de sécurité restent en suspens.

Comment ça marche ? Pour activer cette fonctionnalité de paiement mobile, il faut dans un premier temps entrer ses coordonnées bancaires dans l'application Facebook Messenger. Une fois cette étape passée, au sein d'une conversation privée, un logo affichant l'insigne "$" apparaît et lorsque l'utilisateur clique dessus, il suffit de sélectionner le montant à transférer : le tour est joué, le virement sera pris en compte dans un délai de un à trois jours. Facebook précise que ces paiements seront entièrement gratuits (contrairement à PayPal qui prélève 3% de chaque transaction), sans préciser si de nouvelles publicités feraient leur apparition dans le cadre du service.

C'est vraiment sécurisé ? C'est bien évidemment l'un des enjeux de cette fonctionnalité : comment convaincre de l'aspect sécurisé d'un tel outil, alors que Facebook compte plus d'1,35 milliard d'utilisateurs à travers le monde ? Pour rassurer ses adeptes, la firme californienne mise sur le "tout maison". En effet, contrairement à d'autres services actuels, Facebook a choisi de développer entièrement la fonctionnalité en interne, afin d'éviter un dispersement des données de ses utilisateurs.

Facebook Messenger gérera donc lui-même les paiements via son application et assure que les informations seront cryptées, "gardées dans un environnement sécurisé séparé des autres parties du réseau Facebook et qui sont encore davantage surveillées et contrôlées", tente de rassurer le réseau social. Il est par ailleurs conseillé par la société de Mark Zuckerberg de créer un mot de place dédié aux paiements et d'utiliser un système de reconnaissance avancé comme par exemple Touch ID, l'outil de reconnaissance digitale d'Apple.

Et pour la France ? Pour le moment, la fonctionnalité n'est annoncée que pour les États-Unis. Comme toujours lorsque Facebook annonce une nouveauté, il s'agit d'un test grandeur nature pour le réseau social. "Nous verrons ensuite comment la développer", a ajouté Steve Davis, responsable produit chez Facebook, interrogé par le portail spécialisé TechCrunch. Aucune date pour une éventuelle disponibilité en France pour le moment donc mais les chances d'un tel déploiement sont réelles.

>> LIRE AUSSI - La justice française pourra juger Facebook

>> LIRE AUSSI - Zuckerberg veut bâtir une ville Facebook dans la Silicon Valley

>> LIRE AUSSI - Facebook est-il devenu "old" ?