Comment Facebook veut séduire les pays émergents

  • A
  • A
Comment Facebook veut séduire les pays émergents
Facebook et son milliard d'inscrit veut désormais capitaliser sur les utilisateurs des pays émergents, comme l'Inde ou l'Indonésie.@ REUTERS
Partagez sur :

Le réseau social veut s'adresser aux milliards d'utilisateurs en Inde ou en Indonésie via son application "allégée".

L'INFO. Facebook ne veut pas s'arrêter à son premier milliard d'inscrits. Le réseau social annonce lundi avoir passé le cap des 100 millions d'utilisateurs mensuels sur son application "Facebook pour chaque téléphone", qui permet d'accéder aux fonctionnalités de base du portail via un téléphone classique. Une application qui devrait faire peau neuve prochainement, afin d'attirer toujours plus d'internautes mobiles.

>> À LIRE :  Facebook : 6 millions de comptes exposés

Une app pour tous ? Lancée en 2011, l'application "Facebook pour chaque téléphone" donne accès, via une interface allégée, aux fonctions de base du réseau social : flux d'actualité, messagerie et photos. Gratuite, cette app' est accessible sur plus de 3.000 modèles différents, majoritairement des téléphones "basiques" seulement compatibles avec le débit mobile réduit (2G), annonce Facebook. Un accord a été passé avec des opérateurs du monde entier (Arabie Saoudite, Ukraine, Hong-Kong, Roumanie, Pologne, République dominicaine, Sri Lanka, Singapour, Tunisie) pour que les abonnés puissent tester l'application gratuitement pendant 3 mois, afin d'évaluer les retours des utilisateurs.

22.07 930x620 Facebook Zero

Un site encore plus "light". Preuve que Facebook s'intéresse de près aux marchés émergents : le site de Mark Zuckerberg est accessible, depuis 2010, dans une version encore plus basique nommée "Facebook Zero" et accessible depuis ce lien. "Nous avons enlevé les graphiques, nous avons mis les photos et vidéos à portée de clic", expliquait alors Henri Moissinac, en charge de la partie mobile chez Facebook et cité par le site spécialisé ZDNet. "En surfant sur 'zéro', on a 90 % de la valeur mais 5 % du poids de la transmission de données" ajoute Henri Moissinac. Grâce à ce procédé, Facebook Zéro se montre moins gourmand en consommation de forfait Internet mobile et s'offre ainsi à un plus grand nombre d'utilisateurs.

Une nouvelle application en développement. En parallèle de l'annonce du succès de "Facebook pour chaque téléphone", le réseau social affirme qu'une nouvelle version est déjà en cours de développement. Et comme le rappel un autre portail spécialisé, Clubic, cette mouture devrait intégrer de manière plus appuyée la publicité, source principale de revenus pour Facebook. Rappelons que Facebook a réalisé, au premier trimestre 2013, un bénéfice net de 219 millions de dollars soit environ 167 millions d'euros. Mais malgré un nombre d'utilisateurs en forte croissance (1,1 milliard par mois), ses membres rapportent moins : en un trimestre, la moyenne de ses revenus par membre est passée de 1,5 dollar par membre à 1,31 dollar, soit une chute de 13%. En augmentant son nombre d'utilisateurs, Facebook cherche donc, avant tout, à augmenter ses bénéfices tirés de la publicité.

>> À LIRE AUSSI : Facebook Home, déjà un flop