Cette montre a validé le deuxième but des Bleus

  • A
  • A
Cette montre a validé le deuxième but des Bleus
Ce modèle de montre connectée, fabriqué par une entreprise allemande, a été conçu pour avertir l'arbitre en moins d'une seconde, lorsque le ballon a franchi la ligne de but.@ REUTERS
Partagez sur :

À LA BONNE HEURE - Grâce à une technologie inédite, l’arbitre savait avant tout le monde que le ballon avait franchi la ligne de but.

MONTRE CONNECTÉE - Si les Bleus ont remporté leur premier match 3-0 dimanche, pour leur premier match de la Coupe du monde de football, c’est aussi un peu grâce à une montre connectée. Un bracelet doté d’un écran qui avertit l’arbitre lorsque le ballon a franchi la ligne de but. On vous explique.

Comment ça marche ? La FIFA a installé, dans chacun des 12 stades de la Coupe du monde, 14 caméras spécialement dédiées à cette technologie nommée “GoalControl-4D” : sept caméras sont réparties autour des deux buts, de chaque côté du terrain. Lorsqu’un ballon franchit la ligne blanche de but, les capteurs de ces caméras envoient un signal à la montre connectée “en moins d’une seconde”, affirme la FIFA. Les quatre lettres “GOAL” s’affichent alors en grand au poignet de l’arbitre. Mais c’est bien à l’arbitre que revient la décision finale d’accorder, ou non, le but éventuel.

C’est vraiment fiable ? Un dispositif mis au point  par l’entreprise allemande GoalControl GmH, qui assure avoir chiffré (une sécurisation accrue) la connexion entre les caméras et la montre spéciale. Le constructeur revendique une précision de 5 mm, supérieure au 1,5 cm exigés par le cahier des charges de la FIFA. Avant d’être inaugurée durant cette Coupe du monde au Brésil, la technologie “GoalControl-4D” a d’ailleurs été testée avec succès lors des Mondiaux des clubs en 2012 et 2013, ainsi que lors de la Coupe des Confédérations 2013, au Brésil.

16.06 930x400 Montre Connectée

© REUTERS


Une première un peu confuse. Dimanche soir, lorsque le dispositif était mis à l’épreuve pour la première fois dans une compétition officielle de football, c’est la confusion qui a d’abord régné. Car sur l’écran géant du stade où avait lieu le match des Bleus, un premier ralenti montrait la première partie de l’action, lorsque la frappe de Benzema a touché le poteau, sans travers la ligne blanche, avec la mention “No goal”. Mais après ce poteau, le gardien adverse n’est pas parvenu à contrôler la balle, qu’il a lui-même poussée dans le but, pour quelques millimètres seulement. Et sur ce deuxième ralenti, la technologie “GoalControl-4D” a bien confirmé le but contre son camp du portier du Honduras.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

France-Honduras : ce qu'on a aimé

France-Honduras sur TF1 : carton inédit depuis 2007

Les temps forts de la victoire contre le Honduras

Pour Deschamps, "il faut savourer"