Cœur de Pirate dans un jeu vidéo : qu'en disent les experts ?

  • A
  • A
Cœur de Pirate dans un jeu vidéo : qu'en disent les experts ?
@ Capture d'écran YouTube
Partagez sur :

L'artiste québécoise a composé la musique de "Child of Light", un conte de fées vidéoludique. Vraie valeur ajoutée ou opération de com' ?

L'INFO. Cœur de Pirate au générique d'un jeu vidéo, qui l'aurait imaginé ? C'est pourtant celle à qui on doit le tube "Comme des enfants" qui a composé la musique de "Child of Light", un jeu vidéo pour consoles édité par le studio Ubisoft et qui sortira le 30 avril. Une collaboration réellement innovante ou une simple opération séduction auprès du grand public ? Pour en avoir le cœur net, Europe1.fr a interrogé trois experts du jeu vidéo.

Faire venir un public plus large au jeu vidéo… Associer une artiste 'grand public' à un jeu vidéo à petit budget comme "Child of Light" (vendu entre 15 et 20 euros) est "une bonne façon de faire venir un public plus large, pas des 'gamers' au jeu vidéo", concède Douglas Alves, professeur d'histoire du jeu vidéo. "Comme le fait d'adopter des graphismes 'crayonnés', cela plaira peut-être aux plus petits", ajoute notre expert.

…grâce à un "coup marketing". Cette coopération ressemble avant tout à une "opération marketing" d'après Douglas Alves. "Quand c'est fait intelligemment pourquoi pas. Si les différentes parties travaillent ensemble de A à Z sur le projet ça peut être intéressant", estime le spécialiste. Mais l'artiste le reconnaît elle-même : "Ils n'avaient pas beaucoup de matières à me montrer pour que je puisse travailler" au début, explique Cœur de Pirate dans un communiqué du studio Ubisoft. Avant d'ajouter "Lorsque j'ai vu les premières images, j'étais stupéfaite ! J'ai trouvé l'univers créatif magnifique". La musique et la création du jeu ont donc été conçus à part, ce que regrette le spécialiste du jeu vidéo : "ça risque de donner l'impression qu'on a mis un CD d'une musique lambda sur la bande-son, qui ne colle pas forcément à l'univers du jeu", regrette Douglas Alves.

Une façon de "relancer" Cœur de Pirate ? Un avis partagé par Bruno Pennes, rédacteur en chef du magazine spécialisé JV Le Mag : "C'est bien sûr un joli coup marketing. Des chanteuses comme Cœur de Pirate, il en existe des milliers et bien moins chères", tance ce spécialiste du jeu vidéo. "Mais c'est aussi un coup de projecteur pour Cœur de Pirate, qu'on entendait plus vraiment depuis quelques temps", assène Bruno Pennes.

La musique "collait" au jeu vidéo. Kévin Bitterlin, journaliste spécialisé dans les jeux vidéo, a lui eu l'occasion de tester le jeu il y a quelques jours. S'il confesse n'avoir découvert que quelques jours plus tard que Cœur de Pirate avait composé le jeu, il s'est montré enthousiaste : "C'est une musique assez sympa mais comme il n'y avait pas de chant, je n'avais pas reconnu Cœur de Pirate. C'est plutôt le genre de composition qu'on attend pour ce type de jeux, ça collait", contraste ce testeur. Le succès sera-t-il au rendez-vous pour Child of Light ? Réponse le 30 avril à l'occasion de la sortie du jeu.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

CARTON - Jeux en ligne : 2048, le nouveau Candy Crush ?

JEUX VIDÉO - Facebook rachète Oculus, spécialiste de la réalité virtuelle

ON A TESTE - InFamous Second Son sur PS4

COME-BACK - Flappy Bird de retour sur iPhone