Babel, la nouvelle messagerie Google ?

  • A
  • A
Babel, la nouvelle messagerie Google ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Le moteur de recherche s'apprêterait à lancer une messagerie instantanée nommée Babel.

L'info. Google s'apprêterait à lancer un nouveau service de messagerie nommé Babel. Des informations circulaient depuis plusieurs semaines sur cette nouvelle application et des utilisateurs ont repéré dimanche ce nom après la suppression de messages dans Gmail. Actuellement, les différents sites de Google proposent trois systèmes de messagerie instantanée : Google Talk, pour communiquer avec ses contacts au sein de la messagerie Gmail, Hangouts pour des conversations vidéo (comme Skype) et la messagerie instantanée sur Google+, le réseau social de Google. Le nouveau service réunirait ces trois usages dans une seule application, avec trois fonctions principales : suivre les conversations à travers tous les types de supports (ordinateurs, tablettes et smartphones), partager des photos dans une discussion et proposer un lieu de rencontre avec un de ses contacts.

Le géant américain pourrait profiter de sa conférence annuelle "I/O", à partir du 15 mai prochain à San Francisco, pour lever le voile sur Android 5.0, prochaine évolution majeure de son système d'exploitation mobile, dans lequel Babel serait intégré.

Un milliard pour racheter WhatsApp ? Pour développer Babel, Google lorgne WhatsApp, une application qui permet d'envoyer des messages comme des SMS mais via le réseau Internet Mobile. D'après le site spécialisé DigitalTrends, Google serait en négociations depuis cinq semaines pour en faire l'acquisition, moyennant un milliard de dollars (environ 770 millions d'euros). En récupérant WhatsApp, Google profiterait du savoir faire d'une application au top des téléchargements sur iPhone, Android, Windows ou BlackBerry et utilisée par 100 millions d'utilisateurs dans 150 pays. Et combien ça coûte ? Actuellement, il faut débourser 0,89 euros pour télécharger WhatsApp sur iPhone. Les messages envoyés sont ensuite gratuits et fonctionnent sur tous les smartphones chez tous les opérateurs.

> Confidentialité : ce qui est reproché à Google