Avec la PS4, Sony s'attaque à la Xbox One de Microsoft

  • A
  • A
Avec la PS4, Sony s'attaque à la Xbox One de Microsoft
Voici le design de la PS4, qui sera vendue à la fin de l'année à partir de 399 euros.@ Europe1.Fr
Partagez sur :

E3 - Le constructeur a enfin dévoilé sa prochaine console, qui prend - déjà - une longueur d’avance sur la concurrence.

L’INFO. L’histoire ne dit pas si Sony, qui a clôturé lundi à Los Angeles la première journée du plus grand salon du jeu vidéo du monde, a orchestré sa conférence de l’E3 en fonction de celle de son concurrent direct Microsoft. Mais une chose est certaine : la PS4 présente plus d’atouts que la Xbox One. Le constructeur japonais n’a cessé de tancer son homologue américain durant près de deux heures, dont la présentation le matin même n’avait pas vraiment rassuré les joueurs après plusieurs semaines de polémiques. Europe1.fr vous raconte.

À LIRE AUSSI : Xbox One, Microsoft ne rassure pas les joueurs

10.06 930x620 Sony E3 PS4

© Europe1.fr

La PS Vita et la PS3 toujours vivantes. Avant d’entrer dans le vif du sujet, Sony a tenu à rappeler qu’il n’y avait pas que la PS4 dans sa (nouvelle) vie. Sa console portable, la PS Vita, va continuer de bénéficier de nouveaux jeux (Killzone, Batman : Arkham Origins ou encore The Walking Dead) et compte désormais 125 titres à son catalogue. Du côté de l’actuelle PS3, The Last Of Us, Beyond Two Souls, GTA V ou encore Gran Turismo 6 font partie des rendez-vous vidéoludiques prévus d’ici la fin de l’année.

10.06 930x620 Sony E3 PS4

© Europe1.fr

La PS4 moins chère que la Xbox One. Enfin connu, le design de la PS4 semble s’inspirer à la fois de celui de la PS2 (les bords tranchés) et à la fois de la PS3 (la finition et la taille de la console). Elle sera disponible à la fin de l’année - la date précise n’est pas encore connue) à partir de 399 euros. Un prix 100 euros inférieur à celui de la Xbox One. L’histoire ne dit pas si Sony a choisi son prix en fonction de celui annoncé quelques heures plus tôt par Microsoft pour sa propre console. Mais le doute est permis.

10.06 930x620 Sony E3 PS4

Un catalogue moins riche ? Du côté des jeux, la liste des titres démontrés par Sony avait moins de clinquant que celle de Microsoft. Mais quelques jeux ont soulevé la foule de journalistes présents dans la salle : InFamous Second Son, jeu d’action à la troisième personne (ou TPS) dans un environnement apocalyptique, Killzone Shadow, une sorte de Call of Duty exclusif à la PS4, ou encore DriveClub, pour les amateurs de courses réalistes. Enfin, l’OVNI (Objet Vidéoludique Non Identifié) du jour est Mad Max, adaptation de la célèbre saga cinématographique de science-fiction. On n’en sait peu sur le jeu (les images n’ont rien révélé), mais l’annonce a provoqué une acclamation dans le public.

10.06 930x620 Sony E3 PS4

© Europe1.fr

Occasion, prêt, connexion : le coup de grâce. Pour conclure sa conférence, Sony a tenu à préciser, non sans un malin plaisir, certaines conditions de jeu de sa future console. Les jeux d’occasion seront compatibles, on pourra prêter ses jeux à ses amis et enfin aucune connexion à Internet n’est obligatoire pour profiter d’un jeu. Trois points qui s’adressent directement à Microsoft, dont la Xbox One a choisi des paramètres diamétralement opposés.

10.06 930x620 Sony E3 PS4

© Europe1.fr

Abonnement payant pour jouer en ligne. Un point a cependant terni cette présentation par ailleurs très réussie : pour jouer en ligne sur PS4, il faudra souscrire un abonnement payant. En effet, la souscription au PlayStation Plus, 14,99 euros pour 90 jours ou 49,99 euros pour un an, sera obligatoire pour profiter des jeux sur Internet. Un abonnement qui devrait permettre d’offrir des bonus chaque mois, chose que propose déjà... Microsoft depuis sa Xbox 360. Jusqu’au bout de sa conférence, Sony se sera inspiré de son homologue américain.

10.06 930x620 Sony E3 PS4

© Europe1.fr