Avec Android, Google fâche ses concurrents

  • A
  • A
Avec Android, Google fâche ses concurrents
@ REUTERS
Partagez sur :

Un groupe de 17 entreprises dont Microsoft a déposé plainte contre Android, pour abus de position de dominante.

Une plainte contre Google et Android. Fairsearch, un collectif de 17 entreprises (réunissant notamment Microsoft, Nokia ou encore Oracle) a déposé une plainte contre Google, mardi, devant la Commission européenne pour abus de position dominante. Fairsearch accuse le géant californien de ne pas ouvrir Android, son système d'exploitation mobile, à d'autres moteurs de recherche. Sur un smartphone Android, il n'est en effet pas possible de choisir un autre site que Google pour effectuer des recherches en ligne, au contraire de l'iPhone par exemple.

> Android : Google balaye 60.000 applications mobiles

Ce dont on l'accuse précisément. "Google utilise Android comme un cheval de Troie pour tromper les partenaires, monopoliser le marché mobile et contrôler les données des consommateurs", a pointé du doigt mardi Thomas Vinje, représentant de Fairsearch à Bruxelles. Des mots forts qui ne concernent pas que le moteur de recherche puisqu'il est également reproché à Google de mettre en avant plusieurs de ses services sur les mobiles Android. Une façon pour l'entreprise américaine de pousser le particulier au téléchargement et à l'utilisation de Maps (l'application de plans), YouTube ou encore Google Play, la boutique d'applications mobiles.

En 2010, Google déjà au pilori. C'est déjà Fairsearch qui, en 2010, accusait Google d'abus de position dominante, cette fois sur le Web. Microsoft et consorts déploraient que la firme américaine privilégie des liens vers ses propres sites de voyage, restaurants ou encore de shopping. Sur ce dossier, le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia, attend encore des propositions émanant du moteur de recherche.

Android en position de force. Le système d'exploitation mobile de Google, lancé en 2008, était installé sur 70% des smartphones commercialisés fin 2012. D'après une étude menée par eMarketer, Google domine également la publicité au sein des recherches mobiles avec 96% de parts de marché. Une manne financière importante pour la firme de la Silicon Valley : en 2010, Android avait généré plus d'un milliard de dollars (environ 770 millions d'euros) de revenus publicitaires.

> Confidentialité : ce qui est reproché à Google