L'Apple Watch, un gadget ou une vraie innovation ?

  • A
  • A
L'Apple Watch, un gadget ou une vraie innovation ?
Partagez sur :

TIC TAC TIC TAC - Après une première présentation en septembre, la firme américaine vient de détailler les usages de sa montre connectée. Premier aperçu.

On connaissait déjà les grandes lignes de l'Apple Watch, on sait désormais tout ce qu'elle peut faire. Apple a détaillé lundi les fonctionnalités et caractéristiques de sa montre connectée maison, sans vraiment révolutionner le secteur. Faut-il déjà pré-commander sa montre intelligente au logo en forme de pomme ou cet accessoire n'est-il qu'un accessoire connecté comme un autre ? Éléments de réponse.

>> Ce qu'on a appris. Pas d'effet "Whaou", pas d'application révolutionnaire et aucune grande nouveauté : la deuxième présentation de l'Apple Watch n'a pas détonné, c'est le moins que l'on puisse dire. On a bien aperçu les applications dédiées d'Uber (pour commander un chauffeur), Shazam (reconnaître une musique), Passbook (billets d'avion et coupons de réduction) et même la possibilité d'ouvrir la porte de son garage à distance (grâce à l'App Alarm.com).



Rien de véritablement bluffant, d'autant qu'Apple nous a appris qu'il faudrait recharger la montre tous les soirs (18 heures d'autonomie théorique). Pour le reste, on sait désormais que les prix débuteront à 399 euros pour la version Sport, 649 euros pour la version classique et 11.000 euros pour l'Apple Watch "Edition" 18 carats. Des modèles qui seront disponibles en pré-commande le 10 avril en France, pour une sortie en boutique le 24 avril.

>> Pourquoi l'Apple Watch déçoit (déjà). Tout le monde attendait d'Apple que sa montre connectée se démarque, la déception est de taille. La firme à la pomme n'invente rien, puisque tous ses concurrentes sont déjà capables de proposer des fonctionnalités au moins équivalentes. Pire, de nombreux modèles (LG G Watch Urbane ou Samsung Gear S pour ne citer qu'elles) seraient capable de tenir deux jours sans recharge. Les modèles qui résistent à l'eau sont également légion, alors qu'il n'a jamais été officiellement confirmé que l'Apple Watch était étanche. Tout juste Tim Cook, PDG d'Apple, avait précisé auparavant au cour d'une interview qu'il la portait sous la douche.



Mais il paraît peu probable de pouvoir se baigner ou encore de plonger avec. Enfin, les montres connectées se sont multipliées ces derniers mois, dont de nombreux modèles dès 150 euros. En lançant son propre modèle à partir de 399 euros, Apple se place d'emblée dans le haut de gamme du secteur. Un positionnement qui lui a toujours réussi mais qui reste un pari de taille pour un accessoire qui ne fait que prolonger les usages de son smartphone.

09.03 1280x640 Apple Watch

Le bénéfice du doute ? Malgré tous ces points noirs, la marque à la pomme ne devrait pas connaître un gigantesque flop avec son dernier gadget de luxe. La première raison réside dans sa capacité à proposer des produits aux finitions soignées. Une caractéristique dont peu de ses concurrents peuvent se targuer qui est le plus souvent un gage de qualité sur la durée. Apple est également championne du marketing : sa puissance et à son talent pour présenter de façon exceptionnelle des produits du quotidien en font un OVNI de la high tech. De quoi convaincre certains amateurs de dépenser jusqu'à 11.000 euros pour une montre connectée en or 18 carats. Enfin, en laissant les développeurs plancher en amont, depuis plusieurs mois déjà, sur les applications pour sa montre connectée, l'entreprise californienne laisse la porte ouverte à de nouveaux usages qui pourraient naître dans les mois à venir. Avant, sans aucun doute, de sortir une deuxième version plus légère, plus fine et plus puissante. À la Apple.

>> LIRE AUSSI - Apple Watch, MacBook : toutes les annonces d'Apple

>> LIRE AUSSI - Ces montres qui veulent faire de l'ombre à l'Apple Watch

>> LIRE AUSSI - L'Apple Watch sera commercialisée en avril