Apple veut court-circuiter les opérateurs mobiles

  • A
  • A
Apple veut court-circuiter les opérateurs mobiles
@ Capture d'écran
Partagez sur :

ALLO MAMAN RÉSEAU - Les nouveaux iPad intègrent une carte SIM qui permet de changer de forfait en un seul clic.

Apple 1-0 Opérateurs. C'est une annonce sur laquelle Apple ne s'est pas attardé mais qui pourrait bien faire grand bruit dans les mois à venir. Le géant américain a en effet dévoilé, jeudi lors de la présentation des nouveaux iPad Mini 3 et iPad Air 2, un nouveau type de carte SIM qui ne nécessite plus de changer la dite puce à chaque fois que l'utilisateur souhaite changer d'opérateur ou de forfait. Une innovation pour l'instant uniquement disponible aux Etats-Unis et au Royaume-Uni mais qui pourrait bien généraliser la disparition de la carte SIM. Explications.

>> LIRE AUSSI - iPad Air 2 : cinq nouveautés passées au crible

Comment ça marche ? Le principe est simple : intégrer directement dans un appareil connecté (iPhone, tablette ou autres) une carte SIM universelle, c’est-à-dire pouvant fonctionner chez tous les opérateurs du monde entier. “En réalité, c’est une toute petite puce, nommée UICC, qui est directement soudée à l’appareil, comme les autres composants”, explique à Europe 1 Frédéric Salles, patron de la société Matooma qui utilise ce type de carte pour des objets connectés pour la maison. Inamovible, cette puce communique ensuite avec le reste des composants et permet, directement via l’interface, de choisir son opérateur et son forfait. Plus besoin de commander une nouvelle carte SIM à chaque changement d’opérateur ou lorsqu’on voyage à l’étranger par exemple.

Pourquoi Apple veut écarter les opérateurs. La raison est double : tout d’abord, il s’agit de réduire la taille d’un composant qui a toujours été un frein à la miniaturisation des appareils Apple : d’après Frédéric Salles, qui exploite ces puces depuis plusieurs années, la puce mesure 1mmx1mm, alors, qu’une actuelle carte micro SIM (qui est utilisée dans la grande majorité des smartphones actuels) mesure 15mmx18mm. Un gain de place non négligeable pour Apple, dont le dernier iPhone 6 fait partie des appareils les plus fins du marché, mais dont la taille et la capacité de la batterie sont régulièrement pointés du doigt. En réduisant la taille de la carte SIM, Apple pourrait donc agrandir l’autonomie de ses appareils.

Le réel intérêt pour Appel est surtout, en réalité, de s’affranchir des opérateurs. Actuellement, pour changer d’opérateur ou de forfait, il faut effectuer les démarches directement auprès d’Orange, Bouygues Telecom, SFR ou Free, qui envoie une carte SIM préconfigurée et unique. Avec son dispositif maison, l’abonné pourra changer d’opérateur d’un simple clic dans les réglages de son iPhone ou de son iPad. Idem pour son forfait, qui pourra être modifié à la volée selon ses usages et les offres du marché.

>> LIRE AUSSI - Les 5 concurrents du nouvel iPad Air 2

C’est vraiment nouveau ? Les premières rumeurs faisant état d’une carte SIM directement intégrée dans l’iPhone remontent à 2010. À l’époque, le constructeur français de cartes SIM Gemalto devait même participer au projet, qui s’est heurté au refus catégorique des opérateurs.

C’est pour bientôt en France ? Pour le moment, le dispositif annoncé par Apple n’est compatible qu’avec trois opérateurs américains et un seul au Royaume-Uni. Contacté par Europe 1, Orange a annoncé “étudier les opportunités liées à l’Apple SIM, mais ne peut à date se prononcer sur une future participation à l’Apple SIM”. Une façon de dire que l’opérateur numéro un en France est ouvert aux discussions avec la firme californienne mais que l’arrivée d’une telle fonctionnalité n’est pas attendue pour les prochaines versions. Il y a toutefois de fortes chances que le futur iPhone 7 soit proposé avec une carte SIM interne.