Apple : Tim Cook "appelle à la délation"

  • A
  • A
Apple : Tim Cook "appelle à la délation"
Tim Cook, patron d'Apple, incite à demi-mots ses employés à dénoncés leurs collègues. Inquiétant ?@ REUTERS
Partagez sur :

ZOOM - Un expert du secteur analyse la lettre interne envoyée par le patron d'Apple incitant ses employés à la dénonciation.

Vient-on de tirer la sonnette d'alarme chez Apple ? Par l'intermédiaire d'un courriel envoyé en interne et publiée jeudi par le site spécialisé 9To5Mac, la firme à l'origine de l'iPhone et de l'iPad somme ses employés de relire les consignes de l'entreprise en matière de comportement. Et les encourage presque à la délation.

Que dit Apple à ses employés ? C'est le patron Tim Cook "himself" qui introduit le message en vidéo : le successeur de Steve Jobs incite ses employés à "faire ce qui est juste, même quand ce n'est pas facile". Avant de pousser ses employés à remonter auprès de leur hiérarchie tout "problème de qualité" ou "pratique commerciale (…) affectant l'intégrité d'Apple". Vient ensuite le courrier en lui-même (à consulter ici en intégralité, en anglais), signé Bruce Sewell, Monsieur juridique de l'entreprise californienne. Il y est question de l'attitude de ses 80.000 salariés vis-à-vis "des clients, des partenaires, des agences gouvernementales et des prestataires" d'Apple. Le responsable des affaires judiciaires invite également - fermement - ses collègues à consulter la nouvelle version de la charte de conduite de l'entreprise californienne.

> Est-ce un simple rappel au règlement, le signe d'une inquiétude grandissante devant les récents déboires d'Apple ? Europe1.fr a interrogé deux spécialistes de la marque américaine pour analyser le courrier en question : Christophe Laporte, rédacteur en chef du site spécialisé MacG sur l'actualité des produits Apple ainsi qu'Ulrich Rozier, rédacteur en chef du site FrAndroid, portail spécialiste du marché des smartphones et tablettes.

Une com' pas comme les autres. "En première lecture, c'est une lettre comme les autres, un message de communication comme des centaines d'entreprises en envoient chaque année à leurs salariés", analyse Ulrich Rozier. Mais c'est la première fois que ce ton est employé par les dirigeants de la firme américaine : "quand je l'ai relue, je me suis dit qu'il s'est peut-être passé quelque chose de grave. Un événement très sérieux qui a poussé le service juridique (la lettre est signée par Bruce Sewell, en charge des affaires judiciaires d'Apple) à communiquer en amont, auprès de ses salariés". Un employé a-t-il dérapé ? Y a-t-il eu un accident sur une chaîne de production ? "Il faudra surveiller les annonces d'Apple ces prochaines semaines", prévient Ulrich Rozier.

21.11 930x620 Apple Tim Cook

© REUTERS


Une "piqûre de rappel". Sans aller jusqu'à évoquer un drame, le ton de cet e-mail est bien plus acerbe qu'à l'accoutumée, estime Christophe Laporte, rédacteur en chef du portail MagG. "C'est une piqure de rappel. La marque s'appuie sur trois mots clés en interne : honnêteté, respect et confidentialité. Et à travers ces lignes, Apple veut que ses employés soient plus 'réglos'", analyse ce spécialiste des produits à la pomme. Les récentes révélations en ligne sur les derniers iPhone et iPad, avant même leur sortie officielle, ont-ils poussé Apple à taper du point sur la table ? "Moi j'y vois un message à ceux qui sont tentés d'accepter des pots-de-vins, comme par exemple les sous-traitants asiatiques. Cette lettre s'adresse à eux et les menace indirectement", confie Christophe Laporte.

Un appel à la délation ? Un paragraphe de cette lettre attire particulièrement l'attention : dans l'introduction signée Tim Cook, PDG d'Apple, les employés sont priés de mieux remonter auprès de leur hiérarchie ce qu'ils peuvent observer chez leurs collègues. "Si vous voyez quelque chose qui n'est pas au niveau de nos exigences, parlez-en", assène le patron de la marque. "Qu'il s'agisse d'un problème de qualité ou d'une pratique commerciale, cela affecte l'intégrité d'Apple et nous devons le savoir", prévient Tim Cook. Un simple avertissement ? Un "appel à la délation" pour Ulrich Rozier, du site FrAndroid. "On dirait qu'il (Tim Cook, Ndlr) cible quelque chose, quelqu'un en particulier. On pense forcément à une fuite d'informations mais le message est clair : 'si vous voyez quoi que soit, dites-le nous'", décrypte le journaliste. Même son de cloche pour notre spécialiste Christophe Laporte : "Le message c'est 'faites attention à tous les étages de l'entreprise, restez dans les clous'".

21.11 930x620 Apple Tim Cook

© REUTERS

Un message "violent" du patron. "C'est assez violent, d'autant que ces mots viennent de Tim Cook en personne : c'est un signe d'autorité, envoyé par le patron lui-même", renchérit Ulrich Rozier. Une manière de recadrer toutes ses troupes, après des résultats financiers moins flamboyants lors du dernier trimestre.

sur le même sujet

Faut-il s'inquiéter pour l'avenir d'Apple ?

L'iPhone 5c est-il (déjà) un flop ?

Apple : "pas d'iPad moins cher en vue"

Faut-il craquer pour les nouveaux iPad ?