Apple s'intéresse à la musique d'occasion

  • A
  • A
Apple s'intéresse à la musique d'occasion
@ REUTERS
Partagez sur :

BREVET – Le géant américain pourrait proposer à ses utilisateurs de revendre ses MP3 d'occasion.

L'info. La marque à la pomme a déposé un brevet pour une nouvelle fonctionnalité qui pourrait prochainement débarquer sur iTunes. Le logiciel de gestion musical d'Apple pourrait bientôt proposer de revendre ses fichiers musicaux d'occasion, c'est-à-dire déjà écoutés.

Qu'est-ce que ça change ? Un MP3 d'occasion ressemble exactement à une MP3 neuf. Seule différence : on cède les droits d'auteur à un tiers et on ne peut plus en bénéficier. Ainsi, un fichier musical revendu à un site ne peut plus être écouté - légalement - par son acheteur initial. Il ne s'agirait donc que d'un transfert de la propriété du fichier en question.

Les livres et les vidéos aussi. Tous les contenus numériques commercialisés par la marque à la pomme sont également concernés. Il serait ainsi possible de revendre un ebook ou un film sur iTunes, si ce brevet venait à être exploité un jour par Apple. Idem pour les applications ou les logiciels actuellement vendus par la marque à la pomme.

Est-ce légal ? Apple ne peut pas, en l'état actuel des choses, ajouter cette fonctionnalité à son logiciel. En effet, il manque à la marque américaine les droits de commercialisation de fichiers d'occasion. Pour l'instant, seuls des droits de vente pour des fichiers "neufs" existent entre Apple et les maisons de disque. Des négociations qui pourraient prendre de longs mois voire des années si l'on en croit le précédent ReDigi.com.

Un site condamné pour une pratique similaire.ReDigi.com est une société spécialisée dans la vente de musique en ligne, qui offre à ses utilisateurs la possibilité de revendre ses titres achetés légalement en cédant leurs droits. Un MP3 d'occasion coûte ainsi 0,69 centimes au lieu de 0,99 centimes pour la version "neuve". Mais le portail a été condamné pour violation de copyright par l'industrie du disque, aucun accord avec les acteurs du secteur n'ayant été passé avec ReDigi.com.

À LIRE AUSSI : Apple de nouveau coupable de viol de brevets