Apple ne veut pas débloquer l'iPad de sa mère décédée

  • A
  • A
Apple ne veut pas débloquer l'iPad de sa mère décédée
@ REUTERS
Partagez sur :

ABSURDE - Malgré un testament soigneusement préparé, Apple refuse de donner accès à l'iPad d'une Britannique.

Apple a beau faire partie des marques les plus appréciées par les utilisateurs (4e selon le classement du cabinet spécialisé Forrester Research), elle peut se montrer particulièrement maladroite, comme en témoigne cette histoire. En Grande-Bretagne, une mère atteinte d'un cancer avait couché sur son testament vouloir léguer le contenu de son iPad à son fils. Mais d'après les médias britanniques Apple refuse de déverrouiller le mot de passe pour accéder aux données.

Sur son lit d'hôpital, Anthea Grant, Britannique âgée de 59 ans atteinte d'un cancer, passe de longues heures sur son iPad à regarder des vidéos, prendre des photos ou jouer sur ses applications. C'est son fils Josh, 26 ans, qui lui avait offert la tablette pour occuper ses derniers jours. Consciente que sa fin était proche, elle décide de coucher sur son testament le détail de ce qu'elle a téléchargé sur son iPad pour le léguer à ses cinq fils.

Malheureusement, la mère de Josh Grant n'a pas pensé à donner le mot de passe qui donne accès à tous les contenus de sa tablette. Son fils demande alors à la firme californienne, copies du testament à l'appui, de lui fournir le code pour qu'il puisse accéder à sa tablette et aux derniers souvenirs laissés par sa mère. Mais Apple refuse.

Le motif ? Il est plus important de protéger la sécurité des données de ses utilisateurs. L'entreprise américaine exige, pour répondre à la demande de Josh Grant, une autorisation écrite de la part…de la défunte. Une règle absurde dans cette situation particulière mais à laquelle l'entreprise dirigée par Tim Cook s'accroche. Apple demande un mandat officiel signé par un juge pour confirmer la validité du testament et le fait que la défunte était bien la propriétaire de l'iPad en question.

"Je suis un grand fan d'Apple, leurs mesures de sécurités sont bonnes mais nous avons fourni tellement de preuves de notre bonne foi", regrette le jeune homme. "Ma mère est morte jeune, à 59 ans, j'ai déjà perdu mon père et je trouve ça un peu froid de la part d'Apple de ne pas traiter notre situation au cas par cas", se plaint Josh Grant. Faire appel à un juge coûterait, d'après lui, près de 250 euros de l'heure, soit la moitié du prix de la tablette pour une seule heure. Mais pour ce fils en deuil, ce que contenait l'iPad n'a pas de prix.

sur le même sujet, sujet,

ÉCONOMIE - Quand Apple vend en Australie, les bénéfices partent en Irlande

VIDÉO - CarPlay, l'interface pour voitures d'Apple

SMARTPHONES - Les iPhone d'occasion (enfin) repris par Apple

PROCÈS - Pistorius : et si Apple aidait la police ?