Apple jugé coupable d'entente sur les prix des ebooks

  • A
  • A
Apple jugé coupable d'entente sur les prix des ebooks
Les ebooks d'Apple sont vendus entre 12,99 et 14,99 dollars. Un prix sur lequel la marque s'était accordée en 2010, au lancement de l'iPad, avec plusieurs maisons d'édition.
Partagez sur :

Accusée d'avoir conspiré pour relever le prix des livres électroniques, la marque à la pomme a été condamnée.

L'INFO. Accusé de s'être entendue avec plusieurs maisons d'édition pour relever le prix des livres électroniques, Apple a été jugé coupable, mercredi, par un tribunal de New York.

03.06 930x620 Apple iPad iBooks

Un pacte pour mieux lancer l'iPad. Avec le lancement de sa tablette maison, début 2010, Apple souhaitait proposer des ebooks à acheter depuis sa propre bibliothèque en ligne "iBookstore". Pour concurrencer le leader du secteur Amazon, Apple avait donc passé un accord avec cinq des plus grandes maisons d'édition mondiales pour fixer le prix des ebooks entre 12,99 et 14,99 dollars. Un prix supérieur à celui affiché par Amazon, qui vendait les mêmes livres pour 9,99 dollars.

Des consommateurs lésés. Devant cette brusque augmentation du prix des livres électroniques, l'État américain a assigné la marque à la pomme devant les tribunaux. Pour étayer sa défense, l'accusation s'est notamment basée sur un mail de Steve Jobs, patron d'Apple à l'époque, dans lequel il s'adressait aux éditeurs en évoquant "un modèle (…) où vous fixez le prix et où nous avons nos 30% [NDLR : de marge] et où, oui, le consommateur paye un peu plus".

Boursier.com - Tim Cook est le patron le mieux payé aux Etats-Unis

Oui, Apple a bien conspiré. Malgré la défense de la firme californienne, qui regrettait encore début juin par la voix de son nouveau patron Tim Cook "des conclusions déraisonnables à partir d'un patchwork de preuves ambiguës", Apple a bien été jugé coupable. "Les plaignants ont montré qu'Apple avait conspiré pour relever le prix de détail des livres électroniques", a estimé mercredi la juge new-yorkaise Denise Cote.

Combien ça va lui coûter ? Un nouveau procès doit se tenir prochainement pour décider du montant des dommages et intérêts que le groupe californien devra payer aux consommateurs. Seul indice à disposition pour le moment : l'accusation avait évoqué, dans son plaidoyer, "des dizaines de millions de dollars" payés en plus par les internautes au moment d'acheter des ebooks Apple.

Apple fait appel. Dans un communiqué officiel, la firme américaine a réfuté les accusations du tribunal new-yorkais : "Nous n'avons pas conspiré pour fixer le prix des ebooks et nous allons continuer de combattre ces accusations. Lorsque nous avons lancé l'iBookstore en 2010, nous avons offert plus de choix aux consommateurs, (...) brisant le monopole d'Amazon sur l'industrie de l'édition numérique. Nous n'avons rien fait de mal", s'est défendue Apple. La marque dirigée par Tim Cook a également annoncé son intention de faire appel de cette décision.

>> À LIRE AUSSI : Apple : de nouveaux prix pour les applications