Accidents : les constats bientôt sur smartphone

  • A
  • A
Accidents : les constats bientôt sur smartphone
Bientôt la fin de ces feuilles en papier carbone pour les constats à l'amiable ?@ MAXPPP
Partagez sur :

NOUVEAUTÉ - Les assureurs français s'apprêtent à proposer une application pour remplacer les actuels formulaires de constats sur papier.

L'INFO. Fini la feuille carbone en boule au fond de la boîte à gants et le de stylo introuvable dans le vide-poche. Place, bientôt, à "l'application-constat". Les assureurs français s'apprêtent en effet à proposer un "e-constat", une application pour smartphones afin de remplir une déclaration d'accident de voiture et de l'envoyer directement à son assureur. Un système qui pourrait être mis en place dès 2015, a annoncé lundi Les Echos.

Comment ça marche ? L'e-constat se présentera sous la forme d'une application gratuite à télécharger sur l'Apple Store (pour iPhone) ou sur Google Play (pour Android). Via l'application, l'automobiliste pourra remplir le formulaire électronique et le signer directement sur l'écran tactile. Il sera possible d'ajouter des croquis et des photos, le tout sous une interface simplifiée. "Nous avons voulu que cette application soit la plus simple possible. L'assuré sera guidé à chaque étape du processus", indique Bernard Spitz, le président de la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA), dans Les Echos. Il ne restera plus qu'à envoyer ces informations directement à l'assureur. Les utilisateurs recevront chacun un SMS et un e-mail pour confirmer la réception du dossier auprès de la compagnie d'assurance.

Quels avantages ? Les objectifs d'un tel dispositif sont multiples, le premier étant l'économie de papier. Surtout, cela permettra de gagner un temps considérable dans le traitement des litiges automobiles. "On nous reproche souvent les délais entre chaque opération. Là, on pourra déclencher plus vite l'expertise ou la prise en charge du véhicule par un garage. Cela devrait donc permettre un remboursement plus rapide", assure Gérard Andreck, président des assurances Gema et Macif interrogé par Les Echos.

01.04 930x400

C'est pour bientôt ? Si l'idée semble alléchante sur le papier, il faudra encore patienter quelques mois pour que les automobilistes puissent en profiter. Le projet va être présenté en 2015 par les assureurs et ce n'est que quelques mois plus tard que l'application devrait être lancée. "Nous aurons aussi un gros travail de communication à faire pour expliquer aux assurés que l'e-constat aura autant de valeur que le constat papier. On sait déjà que la vitesse d'appropriation ne sera sans doute pas très rapide", anticipe Gérard Andreck.

Déjà expérimenté au Pays-Bas. Les assureurs français se sont inspirés du dispositif mis en place au Pays-Bas depuis 2011. Problème : depuis cette année-là, seule 5% des constats sont réalisés depuis l'application pour smartphones. L'e-constat pourra être utilisé pour les accidents matériels, survenus en France et dans les départements d'outre-mer, entre deux véhicules immatriculés et assurés dans l'Hexagone.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

Immatriculation en France : Renault et PSA à la fête

Cloak, appli idéale pour éviter de croiser ses "amis"

La conduite autorisée dès 15 ans ?

Des radars fixes "double face" bientôt testés