Zyed et Bouna : les familles contre-attaquent

  • A
  • A
Zyed et Bouna : les familles contre-attaquent
L'avocat des familles, Me Jean-Pierre MIgnard, va déposer une citation à comparaître pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui" contre les policiers.@ MAXPPP
Partagez sur :

Une citation à comparaître va être déposée pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui".

Les familles de Zyed et Bouna, deux adolescents morts électrocutés à Clichy-sous-Bois après une course-poursuite avec la police en 2005, ne baissent pas les bras. Elles vont déposer une citation directe pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui" contre l’ensemble des policiers concernés par les faits, soit une quinzaine au total, a annoncé mercredi l’avocat des familles, Me Jean-Pierre Mignard.

Cette annonce intervient peu après le non-lieu prononcé par la cour d'appel de Paris en faveur de deux de ces policiers. Ils avaient été initialement renvoyés devant un tribunal pour "non-assistance à personne en danger".

"Nous voulons une audience publique"

Me Mignard a précisé mercredi les raisons de la citation à comparaître qu’il va déposer à l’encontre des policiers. "Ce que nous voulons, c'est une audience publique", a-t-il expliqué. "Puisqu'on a voulu nous fermer la porte sur le délit de non-assistance à personne en danger, nous allons poser une autre question", a indiqué l’avocat des familles.

"Qu'est-ce qui justifie que 15 fonctionnaires de police se jettent à la poursuite d'enfants en pleine après-midi alors qu'aucune infraction n'a été commise, les affolant, les poursuivant et les cernant à proximité d'un site mortellement dangereux?", s'est indigné Me Mignard.

Par ailleurs, les familles de Zyed et Bouna ont annoncé leur intention de se pourvoir en cassation au sujet du non-lieu accordé mercredi matin aux deux policiers mis en cause dans l'affaire pour "non-assistance à personnes en danger".