Zemmour le polémiste face à la justice

  • A
  • A
Zemmour le polémiste face à la justice
Eric Zemmour comparait devant la justice depuis mardi pour ses propos associant délinquance et origine noire ou arabe.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le chroniqueur est jugé à partir de mardi pour ses propos sur les "trafiquant noirs et arabes".

"Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C'est un fait". C’est notamment pour cette phrase, lâchée le 6 mars 2010 sur le plateau de l’émission de Thierry Ardisson Salut les terriens, qu’Eric Zemmour comparaît à partir de mardi devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris.

La justice prendra trois jours pour déterminer si le chroniqueur, qui officie sur la presse écrite (Le Figaro), la radio (RTL) et la télévision (France 2 et i-Télé), s'est rendu coupable de diffamation et de discrimination raciale.

Une autre sortie verbale, le même jour sur le plateau de L'Hebdo, une émission de France Ô, sera étudiée par les juges. Les employeurs "ont le droit" de refuser des Arabes ou des Noirs, avait-il ainsi répondu à une question qui lui avait été posée.

"Assimiler l’origine des personnes et la délinquance"

Eric Zemmour est poursuivi par plusieurs associations, dont SOS Racisme, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), la Licra, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) et J'accuse.

L'association SOS Racisme avait la première lancé des poursuites contre le polémiste, dont les propos tendent "à assimiler l’origine des personnes et la délinquance", une discrimination passible d'une sanction pénale.

“Le contre-pied des idées reçues“

Polémiste se définissant comme gaulliste, Eric Zemmour aime pourfendre aussi bien le politiquement correct que l'anti-racisme, l’égalité homme-femme ou les "droits-de-l'hommistes".

"Ce qu'on croit être des +dérapages+ est en fait super-contrôlé", estime un de ses confrères qui le juge trop intelligent pour se laisser aller. "Zemmour adore prendre le contre-pied des idées reçues, quitte à passer pour un vieux réac, c'est un bretteur, avec la mauvaise foi que ça nécessite parfois", considère un autre.

"Il n'y a pas eu de dérapage"

Eric Zemmour devrait être présent au tribunal. Il a fait citer une dizaine de témoins parmi lesquels le député Claude Goasguen, le chroniqueur Eric Naulleau ou l'ancien secrétaire général de Reporters sans Frontières Robert Ménard.

Dans une longue lettre adressée en mars au président de La Ligue internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme (Licra), Eric Zemmour avait regretté que ses propos aient "pu heurter", tout en les maintenant. "Il n'y a pas eu de dérapage", avait-il réaffirmé quelques jours plus tard à l'AFP.