Yves Bonnet : Merah, un indic ?

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien chef de la DST (Direction de la surveillance du territoire) Yves Bonnet s'est ouvertement interrogé mardi dans La Dépêche du Midisur la possibilité que Mohamed Merah ait été un indicateur des services de renseignement français.

"Eh bien voilà, c'est exactement ça la problème", répond Yves Bonnet au journal, qui lui demande si le tueur au scooter était un indicateur de la Direction centrale du renseignement intérieur, "car ce qui interpelle quand même, c'est qu'il était connu de la DCRI, non pas spécialement parce qu'il était islamiste, mais parce qu'il avait un correspondant au renseignement intérieur", croit-t-il savoir.

"Or avoir un correspondant, ce n'est pas tout à fait innocent. Ce n'est pas anodin", ajoute-t-il. "Appelez ça correspondant, appelez ça officier traitant... Je ne sais pas jusqu'où allaient ces relations, voire cette collaboration avec le service, mais on peut effectivement s'interroger sur ce point", dit-il.