Yssingeaux : soutien psychologique au lycée

  • A
  • A
Yssingeaux : soutien psychologique au lycée
Une cellule d'aide psychologique a été mise en place au lycée où était scolarisée Gala.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les élèves du lycée agricole où était scolarisée Gala sont "choqués" au lendemain du meurtre.

Pour "rassurer les élèves angoissés et choqués" après le meurtre de leur camarade, une cellule d'aide psychologique a été mise en place au lycée agricole d'Yssingeaux. Un médecin, une infirmière et un psychologue, sont arrivés mardi soir dans l'établissement scolaire que fréquentait la jeune fille de 18 ans retrouvée morte mardi à quelques kilomètres de là.

Toute la soirée, ils ont reçu entre 15 et 20 élèves. Mercredi, la cellule de soutien psychologique est de nouveau opérationnelle. "On va passer dans les classes pour les demi-pensionnaires pour leur indiquer qu'une cellule se tient à leur disposition pour apporter soutien et réconfort", a expliqué le proviseur du lycée, Maurice Chalayer.

Une marche silencieuse ?

D'après lui, "les élèves ont sans doute besoin de rentrer dans une manifestation collective de soutien à la famille", telle une marche silencieuse, mais "rien n'est décidé pour l'instant".

Le corps de Gala a été découvert mardi, après qu'un homme en garde à vue a avoué l'avoir tuée. Agé de 35 ans, sans antécédents judiciaires, le suspect présumé a passé la soirée de dimanche à lundi avec elle, avant de la ramener à son propre domicile à Yssingeaux et de lui "donner la mort", selon les explications du procureur de la République à Clermont-Ferrand, Pierre Sennes.

L'établissement compte 487 élèves dont 245 internes. Gala était en deuxième année de BEP de soigneur aide-animateur des métiers du cheval.