Y a-t-il un pervers près de vous ?

  • A
  • A
Y a-t-il un pervers près de vous ?
Selon lui, les 17.000 premiers tests se sont conclus par un "oui, il l'est (sous entendu pervers)".@ Capture
Partagez sur :

Europe 1 a testé pour vous un nouveau site Internet qui vous permet d'identifier les pervers.

Votre supérieur hiérarchique vous harcèle quotidiennement avec ses questions ? Votre conjoint utilise tous les moyens possibles pour vous obligez à rester alors que vous essayez de le quitter ? Vous êtes peut-être victime d'un "pervers" dans votre entourage. Car qui dit pervers, ne veut pas forcément dire pervers sexuel. Afin d'identifier ce phénomène complexe qui se caractérise par une forme d'étouffement ou de manipulation, un Français a créé un site Internet qui cartonne sur la Toile : SOS Pervers. Lancé le 15 novembre dernier, près de 60.000 personnes se sont déjà connectées.

Le procédé pour identifier ces fameux pervers est simple. Il suffit de répondre à une soixantaine de questions directement en ligne. Le site SOS Pervers a été fondé par Charles de Mercy, 43 ans, diplômé de l'université de Harvard et formé à la psychologie sociale.

Une échelle de la perversité de 1 à 9

sos pervers 930-620

© Capture

Le test, gratuit, est composé de sept tableaux de questions anonymes mais très élaborées. Tout commence par une série d'interrogations sur le comportement du pervers supposé. "Cette personne répond-t-elle à vos mails, de manière rapide et complète ? Quand vous avez un conflit avec cette personne, évite-t-elle les attaques personnelles ?". Quatre niveaux de réponses sont possibles.

Puis le test se concentre sur l'attitude de cette personne : "diriez-vous qu'elle est réaliste et terre-à-terre ? Diriez-vous de cette personne qu'elle a un regard intense ou lumineux ?".

Enfin la personnalité, l'expérience, le style relationnel, les interactions et le rapport au monde sont pris en compte. Résultat : le site Internet vous donne un score qui se mesure sur une échelle de 1 à 9. Outre les quelques conseils basiques, SOS Pervers offre la possibilité d'acheter "deux outils de self-défense". Pour 3,50€ vous pouvez obtenir "La Roue de secours, les 16 règles d'or" ou bien payer jusqu'à 21,9€ pour le format papier, livré par courrier.

La carte de France de la perversité

Reste la question de la fiabilité de ce test. "C’est un outil très sérieux que nous avons mis des mois à construire avec d’éminents psychanalystes", se défend Charles de Mercy. "Après, on ne force pas les gens à rompre avec celui ou celle qu’ils ont démasqué. Mais ça sert à déclencher une prise de conscience. Quand on identifie un pervers, on a déjà fait la moitié du chemin pour sortir de son emprise", ajoute-t-il dans une interview au journal Le Parisien. Selon lui, les 17.000 premiers tests se sont conclus par un "oui, il l'est (sous entendu pervers)".

Les connexions au site ont également fourni des données à SOS Pervers qui a établi une carte de France du niveau de perversité. La palme est revenue à la ville de Clermont dans l'Oise. Chartres et Colmar sont sur le podium. Parmi les villes les moins perverses, on retrouve Montreuil 190e, Melun 191e et Archamps en Haute-Savoie, dernier. Mais évidemment, cette étude n'a rien de scientifique. Attention, "les pervers" sont partout !