Xynthia: le très cher avocat du maire

  • A
  • A
Xynthia: le très cher avocat du maire
La polémique enfle autour du montant des honoraires de l'avocat de René Marratier, le maire de la Faute-sur-Mer.@ MaxPPP
Partagez sur :

La polémique enfle alors que le maire de la la Faute-sur-Mer a engagé Me Metzner.

Les honoraires de Me Metzner, l’avocat du maire de la Faute-sur-Mer, se montent pour l’année 2010 à 99.000 euros. Un montant qui fait grincer des dents sur cette commune touchée en février 2010 par la catastrophe de la tempête Xynthia, qui a causé la mort de 29 personnes.

"Cet argent aurait pu servir à financer 100 mètres de digues"

Représentant 1/20e du budget de la commune, le montant des honoraires de Me Metzner est jugé "astronomique" par certains habitants. En signe de protestation, une pétition circule sur la commune contestant le choix de René Marratier, le maire de la Faute-sur-Maire. Ce dernier a été mis en examen le 13 avril 2011 pour "homicide involontaire" et "mise en danger de la vie d'autrui" après la catastrophe Xynthia.

La pétition demande que la commune choisisse un avocat dont les honoraires correspondent aux frais remboursés à la commune par son assurance juridique, à savoir 16.000 euros. "Cet argent aurait pu servir à financer 100 mètres de digues", indique Brigitte Devillez, de l'association des victimes des inondations, au micro d'Europe 1.

Une situation jugée aberrante

La situation est même jugée aberrante par les victimes de Xynthia. Eux financent sur leurs propres deniers l'avocat chargé de leur défense, Me Corinne Lepage. Ils vont également devoir, indirectement, financer la défense de la partie adverse. "Ça me choque que les sinistrés soient obligés de payer pour la défense du maire, alors que ce sont eux qui l'attaquent", déplore ainsi l'un d'eux.

Reste que le conseil municipal de la Faute-sur-mer a approuvé formellement le 16 novembre la nomination Me Olivier Metzner, l'un des ténors du barreau de Paris, comme défenseur du maire. La somme globale de ses honoraires pour les années 2010 et 2011 pourrait se monter à 200.000 euros, selon le maire. Et ce, alors qu'aucune date de procès n'est fixée.

"Un dossier très lourd", se justifie le maire

"La complexité du dossier fait l'honoraire des avocats. Le dossier est très lourd, il y a beaucoup de plaintes de déposées, c'est le maire de la commune de La Faute qui souffre d'une mise en examen", a déclaré René Marratier, interrogé à ce sujet.

De son côté, Me Metzner souligne que "les conséquences civiles, si René Marratier était condamné en tant que maire, seraient prises en charge par la commune : en défendant son maire, je défend la commune". "Si je fais économiser à la commune plusieurs dizaines de millions d'euros, elle me remerciera : est-ce qu'un maire accusé de telles responsabilités peut prendre un avocat au rabais ?", s'est-il interrogé.