"Vraiment, il y a urgence"

  • A
  • A
Partagez sur :

Rémi Chabert, instituteur parisien du privé, explique pourquoi il fait grève pour la première fois.

Propos recueillis par Noémie Schulz