Votre vol sera-t-il assuré ?

  • A
  • A
Votre vol sera-t-il assuré ?
80.000 passagers sont attendus jeudi à Roissy, 41.000 à Orly@ Maxppp
Partagez sur :

TRAFIC - Des retards devraient être enregistrés dans les aéroports touchés par la grève.

Du retard et encore du retard. A la veille des grands départs de Noël, les agents de sûreté des aéroports ont maintenu leur mouvement de grève qui entame son septième jour. Aucune annulation n'est prévue jeudi seulement des retards. Des policiers et des gendarmes ont toutefois été déployés à Roissy pour remplacer les grévistes.

A Roissy CDG, 80.000 passagers étaient attendus jeudi. Tous les vols devaient être assurés mais sans doute avec du retard. Une dizaine de membres de la police aux frontières (PAF), accompagnés de CRS, sont déployés, jeudi, au terminal 2F de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, d’après les informations obtenues par Europe 1. Le site Internet de la société Aéroports de Paris fait un point régulier sur le trafic.

A Orly,  41.000 personnes étaient attendues. Les prévisions sont les mêmes mais l'intervention de la Police aux frontières et de CRS n'a pas été annoncée.

Lyon-Saint-Exupéry, le mouvement a été reconduit pour jeudi. L'ensemble des 150 vols au départ devaient être assurés, a annoncé la direction de l'aéroport, comme c'est déjà le cas depuis plusieurs jours en dépit de la poursuite de la grève.

"Le dispositif mis en œuvre ces derniers jours avec les personnels de la Brink's et des sociétés appelées en renfort est maintenu, ainsi que les mesures demandées aux passagers pour faciliter les flux aux contrôles sûreté" (comme le fait de ne pas se présenter avec des skis ou poussette imposante), a ajouté l'aéroport, qui a trouvé la parade en ayant recours à des agents d'autres plate-formes aéroportuaires.

La direction demande également à ses voyageurs d'arriver avec au moins deux heure d'avance sur l'heure d'embarquement. Par ailleurs, le Terminal 3 reste fermé aux départs, les vols étant reportés au Terminal 2.

A Nice Côte d'Azur, aucune perturbation n'a été signalée. En revanche, en milieu de matinée, une cinquantaine d'agents de sûreté manifestaient leur ras-le-bol devant l'entrée de l'aérogare 1, rapporte Nice Matin.

Par ailleurs, une intersyndicale Unsa-CGT-CFDT a décidé d'un nouveau préavis de grève à compter du 27 décembre 00 h 00.