Volcan : l’Etat pourrait régler la note

  • A
  • A
Volcan : l’Etat pourrait régler la note
@ REUTERS
Partagez sur :

Les compagnies aériennes réclament 51 millions d’euros pour rembourser certains frais.

Quatre mois après l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll, dont les cendres avaient perturbé le trafic aérien dans toute l’Europe, il est temps de solder les comptes. Le Parisien Aujourd’hui en France révèle ainsi samedi que les compagnies aériennes ont adressé en août une note de 51 millions d’euros à l’Etat. Pour remboursement.

A quoi correspondent ces 51,065 millions d'euros, sur les 200 millions déboursés par les compagnies aériennes lors de cette crise ? A des dépenses spécifiques pour effectuer une trentaine de vols tests et mesurer les effets du nuage de cendres, pour mettre en place des vols supplémentaires et rapatrier les passagers bloqués à l'étranger ou encore pour gérer les réclamations.

Un geste serait bienvenu

Des frais que l’Etat devrait prendre en charge, selon les compagnies aériennes, "pour reconnaître la mobilisation exceptionnelle des transporteurs aériens et leur contribution". "Un geste d’accompagnement volontariste, à destination d’un secteur confronté à une situation économique très difficile depuis deux ans, serait apprécié", a aussi précisé le délégué général de la Fédération nationale de l'aviation marchande, Jean-Pierre Le Goff.

Dans l’immédiat, aucune réponse n’a été donnée par le gouvernement. "Le dossier est en cours d'instruction", a simplement confirmé le secrétariat d'Etat aux Transports. L'Etat devrait faire un geste mais pourrait ne pas rembourser la totalité de la somme demandée par les compagnies aériennes, croit savoir Le Parisien.