Vol AF-8969 : un des pilotes raconte

  • A
  • A
Vol AF-8969 : un des pilotes raconte
@ INA
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Jean-Paul Borderie était dans le cockpit quand le GIGN a donné l’assaut.

C'est une image qui a marqué nos mémoires. Le 26 décembre 1994, alors que le GIGN prend d'assaut l'Airbus d'Air France, détourné par des terroristes du GIA, des millions de téléspectateurs voient un des pilotes s'échapper par l'une des fenêtres du cockpit. Un saut spectaculaire de plusieurs mètres.

Au sol, Jean-Paul Borderie se relèvera malgré les multiples fractures. Aujourd'hui à la retraite, vivant paisiblement en Gironde, il n'a rien oublié de ces instants. Alors que sort sur les écrans le film L'Assaut, tiré de ce détournement, racontant l'intervention des gendarmes d'élite, Jean-Paul Borderie se souvient de ces minutes, au micro Europe 1.

"J’ai sauté pour libérer le champ de tir"

Au final, le GIGN parviendra à tuer les quatre preneurs d'otages et à libérer les passagers de l'avion. Trois otages, dont un Français, ont été exécutés au cours des 54 heures de prise d'otages.