Vive le France, "vive la France !"

  • A
  • A
Vive le France, "vive la France !"
@ MAX PPP
Partagez sur :

ARCHIVES - Le 11 mai 1960, le paquebot est mis à l’eau. Plus qu’un bateau, un symbole.

Un immense drapeau français flotte à l’avant du bateau, les premières mesures de la Marseillaise montent et la voix du général de Gaulle retentit, empreinte de lyrisme : le 11 mai 1960, il y a cinquante ans jour pour jour, à Saint-Nazaire, le France est mis à l’eau pour la première fois. Plus qu’un paquebot, il représente une certaine idée de la France.

Les mots ne trompent pas. Dans son discours, le général de Gaulle fixe lui-même la "mission du navire France". "Dans ce vaisseau, nous saluons l'une des grandes réussites, dont présentement la technique française fait hommage à la patrie, que ce soit sur terre, sous terre, sur mer ou dans les airs. La cérémonie d'aujourd'hui ajoute à la fierté que nous avons de la France", ajoute-t-il.

"Vive la France !", lance le général de Gaulle. Une archive Europe 1 :

Le France, le plus grand paquebot du monde, est une prouesse technique. A bord, ce bateau luxueux incarne aussi l’art de vivre à la française.

La patrie, les pays, les peuples

Surtout, en pleine guerre froide, la France cherche à imprimer sa marque politique, coincée entre les deux blocs. Et le France prend des allures d'ambassadeur. "Le progrès de notre espèce comporte une connaissance réciproque des pays, une coopération des valeurs et des labeurs, une pratique des contacts, faute desquelles les peuples s'enfonceraient, chacun de son côté, dans la méfiance et les griefs, mais grâce auxquelles ils ressentent leur mutuelle dépendance et développent ce qu'ils ont en commun. Que ce navire aille donc accomplir sa destinée : porter des hommes vers des hommes !", lance encore le général de Gaulle le 11 mai 1960.

Mais la carrière du France tourne court. En 1974, le paquebot est désarmé par la Compagnie générale transatlantique. En 1979, il devient le Norway, entre les mains d’un armateur norvégien, puis le Blue lady en 2006. Sa vie se termine en 2009, sur un chantier en Inde où il est démonté.

La vie du France n’a été qu’une suite de soubresauts :









Reste le symbole, entré dans l’Histoire. En février dernier, le président de la République, Nicolas Sarkozy, a annoncé le lancement de la construction d’un nouveau paquebot. A Saint-Nazaire.