Violences conjugales : Eric Raoult relaxé

  • A
  • A
Violences conjugales : Eric Raoult relaxé
@ REUTERS
Partagez sur :

Le tribunal correctionnel de Bobigny a relaxé jeudi l'ex-ministre poursuivi pour des violences sur sa femme.

Le tribunal correctionnel de Bobigny a relaxé jeudi l'ancien ministre Eric Raoult, maire UMP du Raincy (Seine-Saint-Denis), qui était poursuivi pour des violences sur sa femme dont il est séparé.

Le premier vice-président du tribunal, Jean-Pierre Ménabé, a prononcé "la relaxe de Raoult Eric des fins de la poursuite". Le parquet avait réclamé, le 7 février, une peine "à valeur d'avertissement" de trois mois de prison avec sursis à l'encontre de M. Raoult, estimant disposer d'"éléments probants" sur la culpabilité de l'élu.