Vincent Lambert : le Conseil d'Etat tranchera mardi

  • A
  • A
Vincent Lambert : le Conseil d'Etat tranchera mardi
Partagez sur :

FIN DE VIE - L'institution tranchera a mis sa décision en délibéré au 24 juin. Le rapporteur s'est prononcé contre maintien en vie du patient.

C'est "une affaire hors du commun", selon les mots du rapporteur public, qui était examinée vendredi matin par le Conseil d'Etat. 17 juges doivent trancher le litige qui divise la famille de Vincent Lambert, tétraplégique dans un état végétatif depuis six ans : faut-il arrêter les soins et le laisser mourir ? Pour le rapporteur public la réponse est oui.

"Vincent Lambert est dans un état végétatif. Il ne s'agit pas du 'locked-in syndrome'. Il n'y a pas de communication possible, pas d'espoir de rétablissement", a-t-il dit. Les experts, qui ont examiné Vincent Lambert à neuf reprises, ont conclu à une perte neuronale définitive, a rappelé le rapporteur. Selon lui, l'alimentation et l'hydratation maintiennent artificiellement en vie Vincent Lambert sans effet positif sur son état.

"En interrompant le traitement, le médecin ne tue pas, il se résout à la fin de la vie", a-t-il encore dit.

Le Conseil d'Etat a mis sa décision en délibéré au 24 juin prochain.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

A L’HÔPITAL - Vincent Lambert : l'inquiétude des médecins

INTERVIEW E1 - Fin de vie : Touraine veut "faire évoluer le cadre législatif"

SANTÉ - Vincent Lambert : un rapport confirme son incurabilité

LES FAITS - Vincent Lambert : le Conseil d'Etat nomme trois experts

LES FAITS - Vincent Lambert a des lésions cérébrales "irréversibles"

INTERVIEW E1 - Vincent Lambert "n'aurait pas voulu vivre comme ça"

ENQUÊTE E1 - Dans la chambre de Vincent Lambert, au cœur des tensions