Villiers-le-Bel : l'enquête relancée

  • A
  • A
Villiers-le-Bel : l'enquête relancée
Partagez sur :

La justice a ordonné le réexamen de la responsabilité du policier qui conduisait le véhicule.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Villiers-le Bel. La justice a ordonné mercredi un supplément d'information et devrait réentendre les policiers présents lors de l’accident qui avait coûté la vie à deux adolescents en 2007.

En octobre dernier, un juge d’instruction de Pontoise avait rendu une ordonnance de non-lieu à l’égard des policiers, estimant que la mini-moto des adolescents était la cause exclusive de l'accident. Les familles des deux adolescents avaient aussitôt fait appel de l’ordonnance.

Mise en examen attendue

Mercredi, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles a décidé de rouvrir l'enquête. Concrètement, elle devrait ordonner la mise en examen pour "homicides involontaires" du policier qui conduisait le véhicule lors du drame. La cour a en revanche décidé de ne pas poursuivre sur le chef d'inculpation de "mise en danger d'autrui" et demandé un supplément d'information.

Un document-clef

"Le rapport d’expertise judiciaire n’avait jusqu’ici jamais été pris en compte. Or, ce document contredit les témoignages des fonctionnaires de police sur la vitesse du véhicule" a expliqué mercredi l’avocat des familles, Me Mignard, sur Europe 1.

Ecoutez la réaction de Me Mignard :

Le syndicat de gardiens de la paix Alliance "s'étonne", mercredi dans un communiqué, que la justice relance l’enquête et dénonce une "suspicion permanente" à l'égard des policiers".

Le 25 novembre 2007, deux adolescents, Mushin et Lakamy, trouvaient la mort lors d'une collision entre leur mini-moto et une voiture de police à un carrefour. Un drame qui avait provoqué deux jours d'émeutes.