Villiers-le-Bel : 7 à 20 ans de prison requis

  • A
  • A
Villiers-le-Bel : 7 à 20 ans de prison requis
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des peines de prison de 7,15 et 20 ans ont été requises à l'encontre des tireurs présumés.

Des peines de 7, 15 et 20 ans de prison ont été requises samedi à l'encontre des tireurs présumés de Villiers-le-Bel. Les peines les plus lourdes, 20 ans de prison, ont été requises à l'encontre des deux demi-frères Kamara, Abderhamane dit Abou et Adama. Agés de 29 ans, ils ont été qualifiés par l'avocat général de "leaders" avec des "antécédents de violence".

Entendus une dernière fois, Abderhamane Kamara, dit Abou, 29 ans, a continué de prétendre qu'il n'était pas à Villiers-le-Bel les soirs d'émeutes, mais dans un bar, à Paris."Mon frère, il s'exprime avec des gestes, il s'exprime comme il peut, ce n'est pas sa faute", s'est alors excusé pour lui Adama Kamara, 29 ans également. "Moi-même, je ne sais plus comment me comporter", a-t-il déclaré en regardant les jurés.

Le verdict attendu dans la soirée

Des peines de 15 ans ont été requises à l'encontre de Mara Kanté, 23 ans, et Ibrahima Sow, 26 ans. Accusé d'être l'un des tireurs, jugés pour tentative de meurtre en bande organisée sur des policiers dans les nuits des 25 et 26 novembre 2007, Mara Kanté est en détention provisoire depuis 28 mois, dont 11 en isolement. Avant l'affaire, le jeune homme tentait de percer dans le football. "Depuis que je suis incarcéré, le foot, c'est plié" avait -il lancé aux jurés, vendredi.

Ibrahima Sow est celui que l'on entend le moins depuis le début du procès. D'une voix posée, il explique "ne pas avoir plus à dire qu'Adama" et vouloir "passer un diplôme donnant accès au bac".

A l'encontre de Samuel Lambalamba, accusé de complicité pour avoir fourni un fusil à pompe, une peine de 7 ans a été demandée.

Le verdict est attendu dans la nuit de samedi à dimanche.