Vikernes veut poursuivre la France

  • A
  • A
Vikernes veut poursuivre la France
@ Capture Facebook de Kristian Vikernes
Partagez sur :

Le Norvégien d'extrême droite gardé à vue en juillet en appelle au public pour l'aider financièrement à poursuivre les autorités françaises.

Kristian Vikernes, le Norvégien d'extrême droite gardé à vue en juillet en Corrèze dans une procédure antiterroriste n'ayant débouché sur aucune charge, en appelle au public pour l'aider financièrement à poursuivre les autorités françaises après cette affaire.

Dans un article posté sur son blog "Thulean Perspective" mercredi, Kristian Vikernes, gardé à vue du 16 au 18 juillet au commissariat de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze où il réside avec femme et enfants, revient sur les circonstances de son interpellation par la police, qui a "tiré dans la porte, traumatisé les enfants", "saisi les clés USB et les disques durs, et confisqué toutes les armes à feu, munitions, et armes" diverses se trouvant dans la maison, ainsi que "toutes sortes d'objets dont la plupart à forte valeur sentimentale". Il estime que les "autorités françaises", non seulement n'avaient pas de "bonne raison" d'agir ainsi, mais n'avaient "pas de raison du tout".

Il a été relâché sans charge liée à d'éventuels faits terroristes, mais sera jugé à Paris pour "provocation à la haine raciale", en raison de certains contenus de ce blog. Kristian Vikernes, 40 ans, révèle que les grands-parents auxquels les enfants avaient été confiés pendant que sa femme et lui étaient au commissariat, "ont écrit au juge" pour tenter d'en faire perdre la garde aux parents, "car ils n'aiment pas notre style de vie et nos idées politico-religieuses". Il indique qu'il lui a fallu "aller en justice" pour les récupérer, ce "qu'heureusement" la juge a accepté.