Viguier : "se reconstruire"

  • A
  • A
Viguier : "se reconstruire"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Au lendemain du verdict dans l’affaire Viguier, son avocat est satisfait.

"Ce procès en appel a été totalement différent du premier procès. Le président a décortiqué cette affaire", a analysé l’avocat de Jacques Viguer, Me Lévy au lendemain de la décision des jurés. La cour d’assises du Tarn a acquitté en appel le professeur de droit toulousain du meurtre de sa femme Suzanne, disparue mystérieusement le 27 février 2000.

"Il n’y a pas eu un acquittement au bénéfice du doute. Les jurés ont estimé que compte-tenu de l’examen des charges, Jacques Viguier ne pouvait pas être coupable du meurtre de sa femme", a assuré Me Lévy.

"Un véritable assassin"

"Les questions que se posent les enfants et Jacques Viguier, à savoir ce qu’est devenue Suzanne Viguier, n’a jamais été une préoccupation des services de police puisqu’on a cherché que Jacques Viguier et qu’il fallait trouver les moyens de faire condamner Jacques Viguier", s’est insurgé l’avocat du professeur de droit. "Ce que j’espère, c’est qu’au vu de ce qui s’est passé la police cherchera d’autres pistes pour trouver un véritable assassin", a-t-il insisté.

"Jacques Viguier a besoin de reconstruire sa vie", a assuré Me Lévy : <iframe class="video" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/21258445" frameborder="0"></iframe>

Concernant les projets de Jacques Viguier, son avocat estime qu’il va "d’abord se reconstruire psychologiquement et reprendre sa place dans la société". Me Lévy a confié que son client avait un seul espoir : "celui de trouver des explications sur la disparition de Suzanne Viguier".