Vers un retour à la normale dans le ciel

  • A
  • A
Vers un retour à la normale dans le ciel
Après quatre jours de grève, Air France promet un retour à la normale pour vendredi.@ MaxPPP
Partagez sur :

Après quatre jours de grève, le trafic aérien devrait être normal vendredi, avec quelques retards.

Le froid risque de compliquer la reprise du travail dans l’aérien. Après quatre jours de grève, Air France a annoncé un retour à la normale pour vendredi matin. Mais quelques retards sont cependant à prévoir dans la journée, car le froid va entraver la remise en circulation des avions, notamment en Île-de-France. "Les opérations de dégivrage vont commencer dès cette nuit, mais elles vont se prolonger", explique la direction de la compagnie.

Air France affirme avoir assuré 75% des vols pendant la grève. Des centaines de vols ont été annulés de façon préventive, et plus de 300 ont été annulés "à chaud". Pour la journée de jeudi, la compagnie dit avoir fait voler 77% de son programme long courrier et 75% de ses court et moyen courriers.

Une réunion avec Thierry Mariani

Ces quatre jours de grève auraient coûté entre 8 et 10 millions d’euros par jour à Air France, un chiffre qui comprend les indemnisations des passagers, les modifications de réservations, les coûts des centres d’appels ainsi que les 200.000 textos et e-mails envoyés au passagers pour les prévenir.

Vendredi, les syndicats du transport aérien seront reçus par le ministre des Transports, Thierry Mariani, pour tenter d’éviter une nouvelle grève. L’intersyndicale menace en effet de mener une deuxième grève, à partir du 15 février, toujours pour protester contre la proposition de loi du député UMP Eric Diard, visant à encadrer le droit de grève dans l’aérien. Et les discussions s’annoncent délicates : Thierry Mariani a rappelé jeudi le soutien du gouvernement à ce texte qui est vu par les syndicats comme une atteinte au droit de grève.