Vent : 47 départements en alerte orange

  • A
  • A
Vent : 47 départements en alerte orange
De fortes vagues sont attendues jusqu'à jeudi midi sur le littoral du Finistère, du Morbihan et des Côtes d'Armor.@ MAXPPP
Partagez sur :

La vigilance orange, qui concernait jusqu'ici la façade ouest, a été étendue vers l'est de la France.

La tempête se rapproche. 47 départements ont été placés jeudi après-midi en alerte orange en raison des "vents violents" attendus par Météo France. Outre les départements de la façade ouest, également concernés par la menace de "très fortes vagues", Météo France a donc décidé d'ajouter à la liste l'Alsace, la Bourgogne, la Franche-Comté, l'Île-de-France, le Limousin, la Lorraine, l'Allier, l'Aube, la Charente, le Cher, la Dordogne, l'Eure-et-Loir, le Loiret, la Marne, la Haute-Marne et le Puy-de-Dôme.

La Charente-Maritime, le Finistère, la Gironde, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, le Morbihan, les Deux-Sèvres, la Vendée et la Vienne demeurent en alerte orange. Météo France a cependant annoncé la fin du suivi pour le Pas-de-Calais. Dans les départements concernés, les services de secours sont en alerte, ainsi qu'ERDF (Electricité réseau distribution France), filiale d'EDF, qui a annoncé avoir mobilisé son personnel.

carte meteo france

© METEO FRANCE

Des dégâts à prévoir

A 6h jeudi matin, de très fortes vagues, alliées à une importante amplitude de la houle, ont commencé à toucher le littoral breton, même si les vents violents n'avaient qu'un impact limité. La journée de jeudi a été marquée par des vents violents. Peu avant 22h00, la marée haute du soir semblait se dérouler sans incident notable sur les côtes. Durant la nuit et la journée de vendredi, les rafales pourraient atteindre 120 à 130 km/h, voire localement 140 km/h sur le littoral. A l'intérieur des terres, les rafales pourraient avoisiner les 90 à 110 km/h, voire localement 120 km/h. Au fond du Golfe de Gascogne, les vagues pourront atteindre jusqu'à 9 mètres au large, prévient Météo France.

Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France, a expliqué à Europe1.fr que "ce ne sera pas la tempête du siècle, mais avec des vents à 110 km/h à l’intérieur des terres, cela peut commencer à faire des dégâts". D'importantes pluies sont également attendues, ainsi que de fortes vagues sur la façade atlantique.

Pour connaître l'intensité exacte de la tempête, il faudra encore patienter. "Elle se détermine dans les deux ou trois heures qui précèdent son arrivée", a précisé Laurent Cabrol, le spécialiste météo d'Europe1, ajoutant cependant que "les spécialistes sont plutôt rassurants".

>> Consulter la carte de Météo France

"On n'est pas dans une situation dramatique"

Les coefficients de marée étant relativement faibles (76 puis 74), "les surcotes (surélévations du niveau de la mer, ndlr) restent relativement faibles, de l'ordre de quelques dizaines de centimètres", a tenté de rassurer l’institut météorologique. "On n'est pas dans une situation dramatique, mais dans une situation de prévention et d'anticipation", a précisé la préfecture du Finistère.

La ville de Locmariaquer, dans le Morbihan , a été secouée par les rafales :



 



 







 





             

Un appel à la vigilance

Jeudi matin, les vents violents n'avaient qu'un impact limité en Bretagne. Un appel à la prudence aux professionnels de la mer, aux plaisanciers et aux promeneurs, a toutefois été lancé par les préfectures. Les habitants du bord de mer sont invités à fermer portes, fenêtres et volets en front de mer sauf les volets électriques et à surveiller la montée des eaux, et prévenir la mairie et les pompiers si nécessaire.

Du côté de la préfecture de la Finistère, où la tempête hivernale est particulièrement redoutée, on demande aux habitants de s'informer de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias locaux et d'éviter de circuler en voiture en bord de mer.

Trafic aérien perturbé

En raison des intempéries, le trafic "pourrait être perturbé" aux aéroports d'Orly et de Roissy, a prévenu Aéroports de Paris. Les voyageurs sont invités à se renseigner auprès de leur compagnie aérienne pour vérifier l'état du trafic au 39.50, sur le site d'ADP, sur l'application mobile "Myairport" ou sur le compte Twitter @AeroportsParis.

Par précaution, Air France a choisi d'annuler ses neufs vols qui devaient atterrir à l'aéroport de Nantes dans la soirée, ainsi que les onze qui devaient décoller vendredi matin, avant 7h45, bien que l'aéroport de Nantes fonctionne normalement. A Brest, quelques vols ont été perturbés dans la soirée.