Var : le corps de Colette Deromme identifié

  • A
  • A
Var : le corps de Colette Deromme identifié
@ Colette Deromme avait disparu il y a un mois, en même temps que Xavier de Ligonnès, un ancien voisin.
Partagez sur :

Le corps découvert dimanche est bien celui de cette femme disparue depuis un mois.

Le corps d'une femme découvert dimanche dans le Var est bien celui de Colette Deromme, une habitante de Lorgues disparue depuis un mois, a annoncé mercredi auprès le parquet de Draguignan. Si les circonstances de sa mort demeurent encore inconnues, les enquêteurs ont désormais une certitude : il s'agit bien d'un assassinat.

"C'est bien l'ADN de Colette Deromme", a déclaré à des journalistes la procureure de Draguignan Danielle Drouy-Ayral, qui a annoncé "un réquisitoire supplétif du chef d'assassinat", dont est saisie la juge d'instruction Estelle Lassaussois. "L'autopsie n'a pas mis en évidence de traces qui révèlent les causes de la mort", a-t-elle souligné, précisant que "la date du décès était proche de la disparition".

Ce sont des touristes qui avaient découvert le corps par hasard dimanche, dans la région d'Aups, dans le Var. Le cadavre était dissimulé sous un tas de pierres visiblement depuis un certain temps. L’état de décomposition du corps n'avait pas permis d'identifier tout de suite le corps. L'autopsie pratiquée mardi n'avait pas permis non plus d'aboutir à des certitudes.

Colette Deromme a disparu depuis le 15 avril

Lundi, des proches de Colette Deromme, une femme de 50 ans disparue le 15 avril dernier, avaient affirmé avoir reconnu les vêtements et la bague que la quinquagénaire portait au moment de sa disparition, selon les informations confirmées par Europe 1.

Le procureur de Draguignan, Danielle Drouy-Ayral, n’avait toutefois pas confirmé ce point du dossier. Les enquêteurs étaient restés en effet prudents car "plusieurs femmes ont disparu dans la région, rien n'est encore établi", a indiqué un porte-parole de la gendarmerie.

Une disparition étrange

Colette Deromme avait disparu dans des circonstances étranges : sa maison était fermée et sa voiture garée devant. Dans le véhicule, les enquêteurs ont retrouvé son sac, ses clés et son téléphone portable. Le parquet de Draguignan avait ouvert "une information judiciaire du chef de disparition inquiétante ou suspecte d'un majeur".

Autre élément qui intrigue les gendarmes, le passage dans la région le jour de sa disparition de Xavier Dupont de Ligonnès. Tous les deux avaient habité le même quartier de Lorgues, un petit village du Var, dans les années 1990. Les enquêteurs n'ont cependant établi aucun lien entre les deux affaires et parlent toujours de "coïncidence".