Var : le bilan porté à 25 morts

  • A
  • A
Var : le bilan porté à 25 morts
@ REUTERS
Partagez sur :

Après les inondations, le Var tente de retrouver ses esprits. 15 personnes restent portées disparues.

Le bilan est lourd : 25 morts. Et il pourrait encore s'aggraver. Après le choc des inondations meurtrières, le Var, dont neuf cantons ont été placés en état de catastrophe naturelle, reprenait ses esprits vendredi.

Quinze disparus

C'est Draguignan qui a payé le plus lourd tribut avec douze morts. Il y a eu également cinq victimes à Trans-en-Provence, un au Luc, deux à Roquebrune, deux à Saint-Aygulf, une à Montauroux et , trois à La Motte. Les corps ont été transportés dans les morgues des hôpitaux. Des chapelles ardentes ont été mises en place à l'hôpital de Draguignan et à Fréjus, tandis qu'une cellule médico-psychologique est opérationnelle au Centre hospitalier de Toulon.

Trois jours après les pluies torrentielles une quinzaine de personnes restaient portées disparues. "Les opérations de recherche se poursuivent, elles sont plus longues que prévu. Il reste des endroits avec de l'eau, il faut fouiller les voitures, les maisons... c'est un travail de fourmi", a déclaré le colonel Jacques Baudot, chef d'état-major des pompiers du Var.

L'heure au recueillement

Une messe a été célébrée vendredi en fin de journée à Draguignan en mémoire des victimes et une veillée de prière et de recueillement aura lieu samedi soir dans la même église. Lundi, l'évêque du diocèse de Fréjus-Toulon, Monseigneur Dominique Rey, célébrera une autre messe de commémoration.

Pour les seuls secours aux personnes, 1.600 hommes restaient mobilisés vendredi (pompiers et armée). Alors que la circulation des trains a repris, 5.500 foyers étaient encore privés d'électricité, contre près de 12.000 la veille, et 2.000 n'avaient toujours pas accès au téléphone, selon les derniers chiffres communiqués par la préfecture. Selon la même source, l'alimentation en eau devait être rétablie dans la soirée à Saint-Aygulf à Fréjus et aux Issambres à Roquebrune. Mais en attendant des analyses définitives, l'eau demeure impropre à la consommation dans les zones touchées.

Sarkozy sur place lundi


Pour les sinistrés, simples citoyens mais aussi commerçants, artisans, agriculteurs ou industriels qui ont vu leur outil de travail disparaître dans les eaux, l'heure est à l'évaluation des dégâts et aux démarches administratives.

S'il est encore trop tôt, de l'avis de tous, pour en dresser un bilan - sans doute considérable - les autorités ont mis en place des procédures accélérées pour venir en aide aux plus touchés, avec déjà un million d'euros débloqué par l'Etat et un million par la région Paca. Le président Nicolas Sarkozy se rendra dans le département lundi après-midi.

Reprise progressive du trafic SNCF

Autre conséquence des intempéries : le trafic des trains est perturbé dans le Sud-Est. La SNCF a annoncé jeudi une reprise progressive de la circulation ferroviaire dans le Var, notamment pour les TGV, à partir de vendredi 10h avec toutefois une vitesse réduite entre Carnoules et Saint-Raphaël pour des raisons de sécurité.

La SNCF suggère de se connecter sur www.infolignes.com ou www.ter-sncf.com pour se renseigner sur les prévisions de circulation.

REAGISSEZ - Vous êtes victimes des intempéries ? Laissez-nous votre témoignage.