Valls : la loi de programmation militaire sera "totalement préservée"

  • A
  • A
Valls : la loi de programmation militaire sera "totalement préservée"
@ Reuters
Partagez sur :

C'EST DIT - Le Premier ministre a assuré que le budget de l'armée pour 2014-2015 ne subirait aucune coupe.

Manuel Valls se veut rassurant. Alors que le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian avait alerté sur la question, le Premier ministre a répété, une nouvelle fois, mais avec plus de force, qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Le locataire de Matignon a en effet assuré vendredi que la loi de programmation militaire 2014-2019 serait "totalement préservée" d'éventuels efforts budgétaires. 

"Tourner la page de ces rumeurs". "Il est temps de tourner la page de ce débat, de ces rumeurs", a ajouté le Premier ministre, auquel le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a écrit le 9 mai, pour lui faire part des inquiétudes des armées devant d'éventuelles nouvelles coupes budgétaires. "Il n'y aura pas de remise en cause de la loi de programmation militaire", a déclaré à la presse Manuel Valls. "Les armées ont déjà fait beaucoup d'efforts depuis des années, avec beaucoup d'économies. Ce sera encore le cas avec la loi de programmation militaire", a-t-il rappelé.

Hollande "rendra ses arbitrages dans les prochaines semaines". François Hollande "rendra ses arbitrages dans les prochaines semaines" concernant le budget de la Défense, avait indiqué vendredi l'Elysée. "Ce qui doit compter, c'est la parole du chef de l'Etat. Et le chef de l'Etat a dit très clairement au début de l'année que la loi de programmation militaire serait sanctuarisée par rapport aux choix qui sont faits par le gouvernement sur le budget", a insisté Manuel Valls vendredi après-midi.

Un dossier très sensible. Votée fin 2013, la loi de programmation militaire alloue 190 milliards d'euros de crédits d'ici 2019 à la Défense, avec un budget annuel de 31,4 milliards. Le 11 mai, l'ex-ministre UMP Xavier Bertrand avait accusé le gouvernement de préparer de nouvelles coupes de 1,5 à 2 milliards par an dans le budget de la Défense. Une annonce qui avait suscité une vive inquiétude parmi les militaires et l'ensemble des milieux de la Défense. "La Défense ne peut absorber une perte de crédits en 2014, ni sur sa masse salariale, ni sur ces crédits de fonctionnement", mettait ainsi en garde Jean-Yves Le Drian dans une lettre publiée sur Le Figaro.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

RETOUR SUR - Budget de la Défense : Le Drian met en garde

INTERVIEW E1 - Valls : "la loi de programmation militaire reste valable"

DÉCRYPTAGE - Budget de l’armée : coupes ou pas coupes ?