Université : l'inscription plus chère ?

  • A
  • A
Université : l'inscription plus chère  ?
La fondation Terra Nova, proche du PS, propose d'augmenter de manière "modérée et étalée dans le temps" les droits d'inscription à l'université.@ MaxPPP
Partagez sur :

Augmenter les droits d'inscription, c'est ce que propose Terra Nova, fondation proche du PS.

Terra Nova jette un pavé dans la mare. La fondation, proche du Parti socialiste, propose d'augmenter les droits d'inscription à l'université, afin d'accroître les moyens des universités, dans un rapport révélé par Le Monde, mardi, et consultable sur le site Internet de Terra Nova.

Tripler les droits d'inscription

Terra Nova suggère notamment "un triplement des droits d'inscription en licence". Ces droits passeraient donc de 177 à plus de 500 euros par an. Le rapport propose dans le même temps un quadruplement des droits en master, qui bondiraient de 275 à 1.000 euros. Des frais multipliés par quatre en doctorat également, et ce sur cinq ans. Les étudiants boursiers resteraient toutefois exonérés de ces frais, comme c'est le cas aujourd'hui.

Cette augmentation permettrait de dégager 1 milliard d'euro par an pour les universités. Elle permettrait aussi de lutter contre l'absentéisme, et l'échec des étudiants, assure au micro d'Europe 1 Yves Lichtenberger, professeur à l'université Paris-Est, et co-auteur du rapport. "Ceux qui ont le plus de mal à l'université sont ceux qui sont le moins sûrs de ce qu'ils y font. C'est donc aussi une manière de poser à chacun la question de savoir ce qu'ils font à l'université et pour qui ils le font", estime le professeur.

L'Unef s'insurge

Cette proposition provoque la colère de l'Unef, le premier syndicat étudiant, qui se dit hostile à toute augmentation des frais d'inscription. Interrogé par Europe 1, son président, Emmanuel Zemmour, juge que cela irait à l'encontre du droit aux études pour tous. Et ce dernier ne manque pas de rappeler que les étudiants seraient très mobilisés si l'idée devait se concrétiser.

Il y a quelques semaines, un autre rapport de l'Institut de l'entreprise proposait également d'augmenter les frais d'inscription. Ce sujet, très sensible, pourrait faire l'objet de débats à quelques mois de l'élection présidentielle.